Comment expliquer qu'un candidat à l'élection présidentielle française, tel que l'ancien avocat d'affaires et maire de Neuilly-sur-Seine, Nicolas Sarkozy, ait réussi pêle-mêle à rallier les classes populaires et les classes hyper-privilégiées, l'électorat de l'extrême droite xénophobe et populiste, de la droite gaullienne, une partie des sympathisants du centre et même certains électeurs de gauche?

Nicolas_Sarkozy_en_vedette_am_ricaine

__

Comment comprendre que cet ancien ministre de l'Intérieur de droite, au bilan désastreux, soit parvenu à attirer des "intellectuels de gauche" ou issus de la gauche, tels Max Gallo pour "la gauche républicaine", André Glucksmann pour "la soixante-huitarde antitotalitaire", parmi les plus médiatiques?

___

Sarkozy_liquidateur_de_l_h_ritage_de_de_GaulleQuelle mouche a donc piqué des gaullistes autoproclamés pour aller soutenir un homme qui avait vertement critiqué l'opposition gaullienne et salutaire, menée par Chirac, à la folle et désastreuse équipée guerrière irakienne de l'administration Bush, et réclamé qu'on l'appelât "Sarkozy the American"?

Qu'en est-il de ces souverainistes républicains, tels des Henri Guaino ou encore Max Gallo toujours, qui sont allés soutenir un candidat qui se prononçait pour la trahison des acquis de la Résistance, la remise en cause de la laïcité, l'adoption des statistiques "raciales" et du modèle de société multi-racial états-unien?

.

____

Par quelle manœuvre, une fois élu président de la République, cet homme a-t-il réussi à former un gouvernement Sigle_FNsolidaire composé de personnalités politiques "de gauche", autour d'un programme intégrant des mesures d'un thatchérisme archaïque, mis en échec dans le monde entier et axé autour d'une promotion sans complexes des inégalités sociales, assorti de propositions issues de l'extrême droite et attentatoires aux droits de l'homme et du citoyen, avec pour mot d'ordre la "liquidation de mai 68"?

Que font Fadela Amara, Bernard Kouchner, Rama Yade, Jean-Marie Bockel et d'autres autour de la table du Conseil des ministres d'un tel gouvernement?

___

Il serait naïf de croire à un "coup de génie" de M. Sarkozy ou encore à une mauvaise "performance" de sa rivale socialiste.

S_gol_ne_Royal__candidate_socialiste___la_pr_sidentielle_de_2007

Cette situation n'est que l'aboutissement d'une longue, lente et profonde faillite de la pensée et de l'action, certes de la gauche, mais de tous les républicains.

Et tous les personnages de cette triste comédie, ceux qui se disent de gauche, de droite, libéraux, gaullistes, souverainistes, républicains ou communautaristes, nationalistes ou "droits de l'hommistes", tous partagent en fait une même caractéristique: ce sont les enfants d'une nouvelle époque, la postmodernité.

C'est pour cela que le livre de Jordi Vidal, Servitude et simulacre en temps réel et flux constant, Réfutation des thèses réactionnaires et révisionnistes du postmodernisme, tombe à point nommé. 

Pour nous aider à comprendre cette déconfiture de la pensée en France, en Europe, aux États-Unis d'Amérique et dans l'Occident mondialisé, depuis au moins quarante ans.

Servitude_et_simulacre

Professeur aux beaux-Arts de Perpignan, fils et petit-fils de syndicalistes espagnols, Jordi Vidal analyse brillamment les Jordi_Vidalconséquences culturelles, médiatiques, sociétales, politiques et sociales de l'hégémonie de la pensée postmoderne dans le champ universitaire occidental.

Evoquant les tenants du postmodernisme et leur nouvelle hégémonie dans les cercles universitaires occidentaux, Vidal parle d'un "milieu sclérosé", immergé dans une civilisation désidéologisée, télévisuelle et fondée sur l'image, sur l'oubli de l'histoire comme de la géographie, sur l'hyper-spécialisation des savoirs.

Tout se passe comme s'ils réfléchissaient hors du monde, étrangers aux réalités culturelles et socio-économiques qui affectent l'homme occidental contemporain...

Aliénés des peuples, et se proclamant allergiques à tout populisme, ils s'encanaillent  ensemble grâce à leur connexion internationale, leurs échanges globalisés, leurs voyages financés par les universités et les centres de recherche, souvent aux frais du contribuable, en France en tout cas.

Le problème est que ceux-ci pensent être une nouvelle "avant-garde" critique alors qu'ils ne font que consolider la société qu'ils décrivent de façon abstraite.

Magie_post_moderne

Le post-modernisme, une pensée "magique", déconnectée du réel mais dont l'influence et les effets politiques sont eux bien réels...

____

Pour résumer, il s'agit de comprendre avec Vidal quelques éléments et idées-forces de ce courant de pensée, certes informe, mais uni autour d'une récusation des traditions humanistes, démocratiques, républicaines, des Lumières comme de la pensée marxiene et de toute la pensée du social:

  • il n’y a plus de principes intangibles, tout est relatif, tout se vaut, la recherche de la vérité est un leurre, un horrible "mythe" totalitaire qu'il s'agit de "déconstruire"

  • les images et les représentations toujours changeantes de la réalité comptent plus que la réalité elle-même, que l’historicité des faits et des situations, il faut accepter l'hégémonie des "simulacres" et de la confusion, de l’équivalence de tous les phénomènes : religion et politique; État et nation; nation et nationalisme; république et nation, peuple et populisme; fascisme et totalitarisme; race et ethnie; citoyenneté et identité; classes sociales, communautés et minorités; culture et vie quotidienne; moralisme et éthique politique ou même Orient et Occident etc.

  • il faut condamner les Lumières, la science, la révolution, tout universalisme et toute vision collective du monde, assimilés à l’impérialisme et à "l’universel blanc masculin hétéronormé" (sic) et primat du contenant sur le contenu, de l'auteur, de sa race, de son sexe sur son œuvre etc.

  • l'idée même de civilisation est un leurre masquant une volonté cachée de domination

  • il faut privilégier les seuls phénomènes, passés ou présents, particuliers ou minoritaires, isolés les uns des autres, décontextualisés puis juxtaposés au besoin - esclavage, antisémitisme, racisme, xénophobie, discrimination, colonialisme, impérialisme, massacres administratifs- et dévaluer toute l'histoire universelle au nom de ces phénomènes, en occultant tout le reste - abolitionnisme, Résistance et sauvetage de la majorité des juifs en France, sous Vichy, mouvements de lutte contre le racisme, anticolonialisme d'origine européenne, humanisme etc.

  • seule peut s'imposer une vision pseudo-religieuse et moraliste du monde avec en son cœur la défense émotionnelle des victimes sélectionnées selon leur "valeur polémique ajoutée", au détriment d’une idée universelle de la dignité humaine défendue par des citoyens agissant et se révoltant. Le tout au risque à gauche d’une collusion avec les islamistes et les fondamentalistes juifs et chrétiens, et à droite de la mise en place d'une politique compasionnelle thatchérienne de sous-traitance de la question sociale aux organismes de charité ou à des juges

  • il est temps d'abandonner toute vision historienne des concepts comme de la réalité au profit de "manipulations historiques" selon les besoins de sa propre théorie: on dira ainsi que les Français d'origine immigrée subissent le même sort que leurs parents (sic) "esclavagisés", que les HLM ont été construits dans le but délibéré de parquer les immigrés dans des ghettos, que les noirs états-uniens sont des Africains ou encore que la démocratie athénienne doit être rejetée parce qu'elle tolérait l'esclavage etc.

  • toute ambition d’analyse globale de la société de consommation, des frustrations qu'elle génère et des inégalités qu'elle produit, est vaine et ennuyeuse, on préfèrera s'intéresser au malheur des "minorités", aux pratiques sexuelles, aux "représentations", télévisuelles, médiatiques etc. offertes en pâture par la société de masse de communication et de consommation

  • il faut partager la certitude de l’impossibilité de tout changement collectif, abandonner la question sociale au profit de la question raciale par exemple, le contraire manifestant un penchant antidémocratique pour la révolution et ipso facto pour le totalitarisme etc. Marx est bel et bien mort et enterré.

.

____

.

Bernard_Kouchner_partisan_fervent_de_S_gol_ne_Royal    Bernard_Kouchner_et_Nicolas_Sarkozy

Symbole de cette absence de principes des politiciens postmodernes, Bernard Kouchner qui, après avoir fait campagne aux côtés de la socialiste Ségolène Royal, rallie le victorieux candidat de droite à la présidentielle, Nicolas Sarkozy, devenant l'un de ses ministres...

.

Dans ce contexte où tout se vaut, où tout se mélange, où l'histoire ne compte que si elle sert la théorie logique préétablie, on comprend que des gens se disant de gauche puissent rejoindre un gouvernement d'ultra-droite. Le fait de se situer à gauche, d'être attaché à l'abolition des privilèges, initiée durant la Révolution française, peut, dans cette bouillie, être compris comme son contraire, comme lorsque l'on estime qu'être de gauche n'a rien à voir avec la question sociale mais consiste à créer des privilèges pour des "minorités raciales" discriminées et à cultiver le mépris pour les couches populaires nécessairement incultes, intolérantes, conservatrices etc.

.

.

Bernard_KouchnerDésormais, on peut prétendre, comme M. Kouchner, demeurer socialiste et être solidaire d'un gouvernementFadela_Amara_et_Christine_Boutin qui privatise la Santé et détruit les services publics, se dire "humanitaire" et préconiser la guerre... On peut être antiraciste et antisémite à la fois... On peut être féministe laïque, comme Mme Amara et être solidaire de Mme Boutin, catholique militante dont la ferveur laïque a toujours, c'est un euphémisme, été sujette à caution... On peut prétendre défendre les banlieues et les immigrés et être solidaire d'une politique fiscale favorisant une poignée de très riches et stigmatisant les étrangers comme jamais...

.

.

____

.

Bref, l'essai de Jordi Vidal nous offre un éclairage sur les coulisses intellectuelles (sic) de la situation politique française actuelle. Il témoigne aussi d'un air du temps qui interdit toute pensée républicaine comme simple attachement à la "chose publique" et au collectif. Ces quelques citations pour vous en donner un avant-goût:

"Sous toutes leurs variantes, les tendances emblématiques du postmodernisme sont aussi changeantes qu’un "primetime" télévisuel. Leur diversité, qui se targue d’être rebelle, contribue à une même vision réactionnaire du monde et entend, sur le mode de l’accumulation et du rapprochement intempestif, "fissionner le réacteur républicain en activant des théorisations et des pratiques culturelles et politiques en chaîne venues des marges : études postcoloniales, postféministes, ethniques, gays, lesbiennes et trans, beur studies, whiteness studies et gender studies"… ".

Candidats_d_une__mission_de_t_l__r_alit___jeunesse__diversit__sexuelle__raciale_pr_tes___consommer

La télé-réalité, image d'une société heureuse, multiraciale et multisexuée, où en fait tous, acteurs et spectateurs sont exploités: la postmodernité "réalisée", ici l'émission de TF1, Secret story

.

____

Barbie_black"L’expansion de cette vision paranoïaque du monde s’est assortie d’uneMadonna__milliardaire_certes_mais_bisexuelle_et_transraciale__donc_progessite fragmentation de la recherche et d’un total désengagement politique. Au nom de la culture, on est passé, en quarante ans, de l’analyse critique du sort de l’ouvrier anglais envisagée à partir de son point de vue, de sa parole et de ses conditions de vie, à l’étude comparée des vertus de la poupée Barbie et de la chanteuse Madonna".

___

Violence_de_voyous_de_banlieue___Paris"Pour la sociologie postmoderne, la violence du "jeune arabe" est laManifestations_ouvri_res_le_1er_mai conséquence d’une discrimination ethnique antérieure à la domination capitaliste, trouvant son origine dans les Lumières. Parvenu à un tel degré d’inversion, le postsociologue refusera d’assimiler le sort des jeunes des cités à celui d’un prolétariat toujours précarisé et de moins en moins agissant. Il parlera de "guerre raciale" et dissimulera le fait que la misère matérielle touche dorénavant une partie de plus en plus importante de la population, empêchant ainsi toute solidarité effective entre les exclus".

.

_____

.

Cliquez ici pour lire également:

LA FAILLITE MORALE DES MINISTRES D'OUVERTURE, FRUIT DE LA TARTUFFERIE SARKOZIENNE DE L'"OUVERTURE"

LA SANTE DEVIENT PAYANTE EN FRANCE... PAR LA GRACE D'UN GOUVERNEMENT D'OUVERTURE