Journal d'un ségoléniste ! Et autres petites histoires !

30 juillet 2018

REPONSE AU "TIME MAGAZINE" ET A DONALD MORRISON: NON! LA CULTURE FRANCAISE N'EST PAS MORTE

Time_magazine_The_Death_of_French_CultureLe magazine hebdomadaire états-unien, le Time Magazine, fait sa Une cette semaine, en Europe, avec ce titre: "La mort de la culture française".

.

L'auteur de la charge, Donald Morrison commence par une sentence étrange, affirmant que la France, "le pays de Proust, Monet, Piaf et Truffaut a perdu son statut de superpuissance culturelle", comme si puissance et culture étaient intrinsèquement liées? Ce lien qui justifie tout le reste de l'article reflète pourtant bien la méconnaissance de ce qu'est la culture, liée à l'amour du monde et non à la volonté de dominer la planète. Parler d'une culture en termes de "superpuissance" est inepte mais assez inquiétant de la part d'un "penseur". Cela témoigne d'une grave faillite intellectuelle et d'un envahissement du vocabulaire géopolitico-militaire dans l'esprit de nombreux états-uniens et occidentaux... D'autre part, si la langue française, pour des raisons historiques n'ayant rien à voir avec sa "qualité" recule, il est faux de dire que la culture française est morte. Même aux Etats-Unis, nous essaierons de le montrer, elle est omniprésente, au niveau de la culture dite "populaire" ou "de masse", au plan universitaire et philosophique et, enfin, dans le champ politique.

.

.

 

.

"Le peuple qui a les meilleures écoles est le premier peuple, s'il ne l'est pas aujourd'hui, il le sera demain."

.

.

Credo de l'école laîque, gratuite et obligatoire de Jules Ferry.

.

SEGOLENE ROYAL

 

 

 

.

"Moi je défends la légitimité de la culture populaire, traditionnelle [...] et l'accès de tous au meilleur de notre patrimoine artistique. L'école a, de ce point de vue, un rôle majeur d'initiation pour aider les élèves à apprivoiser des formes d'art ou de culture savante qui ne leur sont pas familières."

.

[...]

.

"La culture, c'est vital pour bien grandir, s'épanouir, s'ouvrir au monde. La culture est un langage."

.

[...]

.

"Nous avons la chance que notre pays ait fait, à certains moments de son histoire, de bons choix en phase avec son époque. A la Libération avec la création du Centre national de la cinématographie et du fonds de soutien qui ont permis, en taxant les films distribués sur notre territoire, de subventionner le cinéma français. Puis, dans les années 1980, avec l'obligation faite aux télévisions de le financer et de le développer à leur tour. Nous avons eu raison, également, de défendre l'exception culturelle dans les négociations européennes et internationales, contre une conception ultra-libérale qui fait de la culture une marchandise comme une autre."

.

Maintenant_de_S_gol_ne_Royal_avec_Marie_France_ColombaniSégolène Royal

.

Maintenant

.

.

.

.

.

.

.

.

L'UNIVERSEL CULTUREL FRANCAIS CONTRE L'UNIFORMISATION ETATS-UNIENNE : LA CULTURE COMME AMOUR DU MONDE OU COMME ARME DE DOMINATION DU MONDE ?

.

 

M. Donald Morrison explique donc "la mort de la culture française" par le fait que la France aurait perdu son statut de "superpuissance culturelle".

.

Une telle corrélation suppose une définition quasi guerrière de la "culture", courante aux Etats-Unis d'Amérique, où l'on considère la diffusion des symboles et du "mode de vie nord américain" comme une partie d'explication de leur hégémonie mondiale.

.

HamburgersC'est ce que l'on appelle la "soft power", qui permet, en sus des moyens militaires, Dallas__l_argent_roi_r_v__des_masseséconomiques et financiers, d'imposer une domination planétaire unilatérale.

.

Via le cinéma, la musique, les romans médiocres d'un Stephen King ou d'une Mary Higgins Clark, le show-business, les fast-foods, le monopole sur la littérature manageriale et le vocabulaire technologique - web, e-mail, play, record etc. -, les dessins animés formatant l'imaginaire des enfants, les jeux vidéos, les séries télévisées, fidélisant les adultes du monde entier - sur le modèle du patato coach - : par tous ces biais on impose des visions du monde et des modèles de société en même temps qu'on divertit ou qu'on abrutit les masses.

.

Disneyworld__le_divertissement_pour_les_masses

Disneyworld, culture ou divertissement?

.

 

Comme les Etats-Unis sont un pays à échelle continentale, comme ils prétendent être les leaders de l'aire géopolitique occidentale, comme l'anglais, leur langue, est devenu la langue hégémonique, la quantité de la production économico-marchande et, en l'occurence, dite "culturelle", est évidemment impossible à concurrencer à l'échelle d'un petit pays comme la France.

.

 

 

Mais le problème de Donald Morrison, peut-être lié à sa propre inculture, c'est qu'avec une telle perspective, il confond "culture" et commerce, marchandises "culturelles", "produits culturels", way of life - "mode de vie" allant de l'alimentation à l'idéal de la maison, de la voiture et de la machine à laver à sèche-linge intégré - avec la culture.

.

Promotion_du_mode_de_vie_nord_am_ricain

Le divertissement au service du chauvinisme états-unien... Est-cela la "culture"?

.

Son âge et l'époque historique dont il a été le témoin, à savoir la Guerre froide, qui s'était jouée aussi sur un conflit des modèles de société états-unien et soviétique, expliquent peut-être mieux cette définition d'une pauvreté affligeante de la "culture" comme arme de puissance commerciale, business voire militaire...

.

L'Europe, définitivement déclassée par les deux guerres mondiales et la perte de ses empires coloniaux, prise en tenailles durant cette Guerre froide entre les Etats-Unis d'Amérique et l'U.R.S.S., a commencé à s'"américaniser" massivement avec le plan Marshall, quand la valorisation du way of life nord-américain était la condition de la reconstruction des économies européennes.

.

Propagande_pour_le_plan_Marshall

Le plan Marshall, une aide économique conditionnée à la glorification du mode de vie états-unien

.

.

 

Le_cow_boy_h_ros_des_enfants_europ_ens_par_PlaymobileLe fameux accord Blum-Byrnes, signé le 28 mai 1946 par Léon Blum et Jean Monnet, Ramboannulait 2 milliards de dollars de la dette française vis-à-vis des Etats-Unis. Mais les prêts consentis par l'administration Truman seront assortis d'une condition "culturelle" décisive dans le déclin ultérieur du cinéma français et, au-delà, européen : à savoir l'obligation d'ouverture de toutes les salles de cinéma aux films états-uniens, afin de diffuser massivement l'american way of life, au profit de Hollywood.

Le western avec son chauvinisme tout particulier fera sa grande entrée dans l'inconscient euroépen. Les cow-boys seront adulés et les Indiens d'Amérique se verront attribués pour longtemps le rôle des "méchants" et des "barbares"..

.

Plus tard viendra le tour de Rambo, dans des films d'une violence et d'une vulgarité inégalées, dont le message subliminal sera évidemment antisoviétique. Belle référence "culturelle" pour la jeunesse du monde entier! Anti-éducative par excellence, véhiculant les anti-valeurs du droit du plus fort, du struggle for life, de la légitimité du meurtre etc., mais aisément exportables puisqu'elles se fondent sur les instincs les plus bestiaux de l'être humain - que la civilisation, dixit Freud ou Elias notamment, avait tenté de tempérer.

.

 

Hollywood

Hollywood, capitale mondiale de la "culture" ou du divertissement, de l'entairtenment?

 

 

 

.

UNE DEFINITION APPAUVRIE ET MARCHANDE DE LA "CULTURE" CONTRE UNE CULTURE COMMUNE-DOMAINE DE LA "CHOSE PUBLIQUE"

.

Ignorant toute cette histoire et tout ce long processus de "lavage des cerveaux", sous couvert de "production culturelle", M. Morrison participe allègrement de la dépréciation de la définition du concept de culture, dénoncée en son Nihilisme_et_politiquetemps par le philosophe états-unien Léo Strauss.

.

Dans Nihilisme et politique, ce dernier s’offusquait de ce que, "en vertu d’un changement qui a eu lieu au XIXe siècle, il devint possible de parler de culture au pluriel (les cultures)". Mettant en cause "des anthropologues comme Ruth Benedict", il dénonçait le fait que, "en anthropologie et dans certaines parties de la sociologie, le mot “culture” est toujours, bien entendu, employé au pluriel, et de telle manière que vous avez une culture des banlieues, une culture des bandes de jeunes, non délinquants et même délinquants". Ce galvaudage de la notion de “culture” touchait jusqu'à la philosophie. Avec une pointe d'humour il avait eu cette formule célèbre:

.

 

"Quelqu'un peut aujourd'hui facilement dire  que sa philosophie consiste à prendre deux oeufs durs au petit déjeuner".

.

M. Morrison partagerait-il donc cette conviction selon laquelle la qualité de la "culture" anglo-saxonne se mesure au nombre de CD de musique rap américaine achetés, au nombre de hamburgers et de hot-dogs consommés au petit déjeuner en Europe, en France et à travers le monde? Bravo. C'est là la plus belle illustration de la déperdition de la culture, confondue avec la consommation de masse. Fi de Shakespeare...

.

Fabrication_de_hamburgers

.

 

La_crise_de_la_cultureUn autre penseur états-unien, Hannah Arendt, dans La crise de la culture, nous offre elle heureusement une autre conception de la "culture", certainement plus proche de la culture républicaine française, aux antipodes de la guerre économique qui s'arme des "produits culturels".

.

Elle jugeait ainsi que la société de masse du XXe siècle "ne veut pas la culture, mais les loisirs (entertainment)", rappelant que "les articles offerts par l’industrie des loisirs sont bel et bien consommés par la société comme tous les autres objets de consommation [servant] le processus vital de la société", lui étant utiles, correspondant à “ses” besoins.

.

A rebours de cette conception marchande de la "culture", le lien condamné par Donald Morrison entre l'Etat républicain français et la culture, permet de préserver celle-ci. 

.

Issue de l'Antiquité romaine, ignorée par la société de consommation, cette conception impliquait pour Arendt que "nous comprenons par culture l’attitude, ou mieux, le mode de relation prescrit par les civilisations avec les moins utiles, les plus mondaines (worldly) des choses : les œuvres des artistes, poètes, musiciens, philosophes etc." C'est-à-dire un rapport non marchand, désintéressé, à but non lucratif et visant non pas à abaisser mais à élever l'esprit des hommes pour qu'ils puissent partager un monde commun.

.

Maison_des_jeunes_et_de_la_culture_pour_tous

Une maison de la jeunesse et de la culture "pour tous", comme tant d'autres en France, ou la volonté de promouvoir et de partager l'accès du plus grand nombre à la culture

.

 

 

"La culture, mot et concept, est d’origine romaine, estimait Hannah Arendt. " Le mot “culture” dérive de colere – cultiver, demeurer, prendre soin, entretenir, préserver - et renvoie primitivement au commerce de l’homme avec la nature, au sens de culture et d’entretien de la nature en vue de la rendre propre à l’habitation humaine. En tant que tel, il indique une attitude de tendre souci".

.

Le succès planétaire des grands architectes français contemporains témoigne de la continuité de cette approche de la culture. Christian de Portzamparc ou Jean Nouvel président à des projets architecturaux de toute beauté aux quatre coins du monde.

Jardin___la_fran_aise_de_La_Motte_Tilly

De l'agri-culture à la culture, le doux entretien de la nature en vue de bâtir un monde commun, ici le jardin à la française du château de La Motte-Tilly, monument historique légué à l'Etat par sa dernière propriétaire, à la stricte condition de son ouverture au public. Dont les visites n'égalent évidemment pas celles du château de la Belle au bois dormant de Disneyland, ouvert à tous ceux qui sont prêts à payer l'entrée pour se divertir, payer à nouveau à l'intérieur, manger des bonbons et des pop-corns... Le tout au profit économique du groupe Disney.

 

____

.

 

 

Mais M. Morrison est-il seulement capable de comprendre la culture hors des rapports économiques de puissance et de compétition? Manifestement non. Il nous assène sentencieusement cette banalité selon laquelle la culture française ne pourrait plus s'exporter parce qu'elle serait trop dirigiste et subventionnée, c'est-à-dire, préservée du marché global en tant que partie intégrante de la "chose publique", de la République, patrimoine commun.

Fa_ade_du_minist_re_de_la_Culture_et_de_la_Communication_en_France

Façade du ministère de la Culture à Paris, conspué ou adoré, il est censé incarner le caractère public de la Culture, dont l'ouverture du Musée du Louvre lors de la Révolution française est l'un des jalons essentiels. Un ministère que le candidat Sarkozy avait songé un temps à supprimer !

 

_____

 

.

 

Sait-il que le cinéma français a été sauvé en partie grâce à un système subtil de subventions, assumé en partie par la télévision et non par le seul Etat? Sait-il que des systèmes de financement européens permettent à des films du monde entier d'être visionnés par nous, petits occidentaux privilégiés et autres Français, selon M. Morrison, "nombrilistes"? Comprend-il que ces soutiens permettent à un cinéma malmené dans des pays islamistes ou en guerre de survivre et à leurs peuples de résister aux dictatures qui les écrasent? Comprend-il l'enjeu civilisationnel de la diversité des cultures dans un monde que la politique états-unienne des récentes années a considérablement destabilisé? Certainement non.

.

Catherine_Deneuve_et_Martin_Scorsese_au_festival_internationa_du_film_de_Marrakech

Catherine Deneuve avec Martin Scorsese, lors du festival international du film à Marakech, au Maroc

.

LES CULTURES COMME AMOURS SINGULIERS ET OUVERTURES SUR LE MONDE CONTRE LA PROMOTION SUR LE MARCHE GLOBALISE DE "L'ANIMAL HUMAIN" UNIVERSEL

.

Il est presque risible de lire que le problème de la politique culturelle en France serait son "nombrilisme", sa fermeture aux "non-blancs" et que son avenir résiderait dans le "métissage". M. Morrison méconnaît-il les départements égyptien, mésopotamien ou des arts africains du Musée du Louvre, l'Institut du monde arabe ou encore le musée du quai Branly? S'est-il renseigné sur le projet de construction d'une antenne du musée du Louvre dans les Emirats arabes?

.

Ou parle-t-il des quotas de présence des "minorités raciales" - selon le jargon états-unien- dans les séries télévisées franaçaises? Ce n'est pas la même chose. Quelle leçon croit-il nous délivrer?

.

Mus_e_du_quai_Branly

Le musée du quai Branly, symbole de l'ouverture, dans le cadre de la République française, aux cultures extra-européennes et à la réalité factuelle de la diversité des cultures dans le monde, aux antipodes de l'uniformisation "techno-civilisationnelle" à la sauce états-unienne

.

 

 

Le propos de Donald Morrison n'est donc pas à la hauteur de l'ambition affichée par le titre: "la mort de la culture française". La nullité de son approche du concept même de culture entâche tout le reste de sa pseudo démonstration. L'universalité de l'American way of life repose d'abord sur une définition minimale et uniforme de l'homme comme consommateur, de telle ou telle race, professant une foi et une religiosité naïve à visée thérapeutique, sur la diffusion de millions d'images, de sons et de signes encourageant les instincts les plus primaires de l'animal humain: la violence, le sexe, le sentimentalisme ; le tout au service du triptyque cyclique de la société de consommation de masse : travaillez-consommez-divertissez-vous pour recommencer à nouveau.

.

La_Croix_rouge_contre_l_illetrismeLa "santé" d'une culture ne se mesure pas à l'aune des profits dégagés par ses "produits marchands" dérivés, ni par son exportabilité. Il s'agit d'abord d'un phénomène qualitatif et non quantitatif, reposant sur l'amour du monde et la volonté de "vivre ensemble" propres à chaque communauté humaine. La langue en est d'ailleurs la condition première. Penser que la culture française devrait suivre le "modèle états-unien" pour se vendre mieux, ce serait là véritablement décréter sa mort. C'est pourquoi ce sont des partenariats public-privé qui sont privilégiés en France et non pas une simple privatisation ou une indexation aux demandes instinctuelles du marché de la consommation.

.

Paris_Hilton__symbole_de_la_b_tise_hollywoodienne

Quand la vulgarité et la bêtise envahissent Hollywood....

.

 

On pourrait ajouter que décréter la mort d'une culture évoque malheureusement ce propos nazi bien connu:  "quand j'entends le mot culture, je sors mon revolver"... Précepte que Donald Morrison applique sans vergogne à la culture, française bien entendu.

 

 

 

 

 

 

LA SCENE MUSCICALE ET ARTISTIQUE FRANCAISE A REVOLUTIONNE LA CULTURE DE MASSE AUX ETATS-UNIS ET DANS LE MONDE ENTIER

.

 

English_spokenMais si malgré tout l'on (dé)raisonne comme M. Morrison, si l'on doit confondre culture et show business, on se rend compte du fait que ce journaliste ignore tout de la vitalité de la scène muscicale française, au niveau planétaire. Tout en jugeant que la "culture" française ne s'exporte plus, il déclare naïvement que ses secteurs les plus "vibrants" sont aujourd'hui le hip-hop et le rap... Secteur certes très rentable et parfois de qualité, mais qui, par définition, ne s'exportera jamais aux Etats-Unis et ce, pour deux raisons. Musicalement parlant, le rap français n'apporte rien de neuf et n'est bien souvent qu'un décalque du rap états-unien. S'agissant des paroles, même lorsqu'elles relèvent de la poésie - ce qui est de moins en moins le cas -, le fait qu'elles soient en français limite évidemment leur champ d'exportation aux pays francophones. Des pays comme les Etats-Unis d'Amérique, mises à part leurs élites, demeurent fermés aux langues étrangères qui ne se parlent pas dans leur pays - ainsi l'espagnol est-il couramment parlé du fait de la présence massive des latinos et non d'une soudaine affection pour la culture hispanique, pour Cervantès, Borges ou Goya.

.

________

.

.

 

Jean_Michel_Jarre_musicien_visionnaireMusicalement parlant, c'est la french touch qui fait vibrer les boîtes de nuit du monde entier. Fille Daft_Punkenntre autres de Jean-Michel Jarre, elle est composée de DJ créatifs et novateurs qui ont diffusé la musique électronique via la dance,  la techno ou encore la house. Laurent Garnier, Stéphane Pompougnac, Bob Sinclair, Martin Solveig, un groupe comme Daft Punk ont chamboulé le monde de la musique. Et imposé de nouveaux sons, de nouveaux métissages, de nouvelles techniques, mêlant instruments électroniques, acoutisques et vocalises. Faisant le lien entre musique purement électronique et mélodies chantées. Mais M. Morrison n'est peut-être pas qualifié pour parler de choses qu'il ne connaît pas. Peut-être ne fréquente-t-il plus les boîtes de nuit.

Bob_Sinclair    David_Guetta

Bob Sinclair et David Guetta, DJ mondialement connus, exprimant une sensibilité française plus que vivante, triomphante!

 

_____

.

 

 

Allons plus loin encore en nous fourvoyant dans l'approche matérialiste de M. Morrison. Cette femme états-unienne que l'on appelle la "reine de la pop", qui a vendu le plus de disques au monde, qui squatte le livre des records et les hits-parades depuis maintenenant 25 ans, à savoir Madonna ; cette femme a bâti son plan de carrière à l'échelle mondiale en faisant constamment appel à la création européenne et française. Symbole par excellence de la self-made-woman, artiste mais redoutable femme d'affaires, elle ne s'est pourtant pas "faite" toute seule!

        Madonna_d_filant_avec_et_pour_Jean_Paul_Gaultier___Paris_en_1994    Christian_Lacroix

Jean-Paul Gaultier et Christian Lacroix, deux grands couturiers français fétiches de Madonna

.

 

C'est habillée par Jean-Paul Gaultier qu'elle révolutionne en 1990 le concert pop-rock en y introduisant la haute-couture, les ballets de danse et la comédie musicale. Prenant déjà de cours ses concurrents états-uniens, notamment Michael Jackson. En 2004, c'est le couturier Christian Lacroix qui la pare de costumes splendides pour une nouvelle tournée mondiale triomphante. Les critiques, même aux Etats-Unis, saluent la qualité artistique de ses shows, la rentabilité est à chaque fois au rendez-vous.

Sur_le_piano_lors_du_Blond_Ambition_world_tour_en_1990   Reine_du_ballet_Vogue_lors_du_Re_invention_world_tour_en_2004

La chanteuse états-unienne Madonna, habillée par Jean-Paul Gaultier en 1990 et par Christian Lacroix en 2004, lors de deux de ses nombreuses tournées mondiales, alliant haute-couture, ballets néo-versaillais et concert pop-rock...

.

.

Ayant fondé une grande partie de son succès sur son image, Madonna a constamment fait appel à des photographes français comme Jean-Baptiste Mondino ou Patrick Demarchelier.

Jean_Baptiste_Mondino          Patrick_Demarchelier

Jean-Baptiste Mondino, photographe et réalisateur de clips vidéos et Patrick Demarchelier, portraitiste de la star

.

Le premier a donné dès 1987 à ses clips vidéo une dimension véritablement cinématographique. Son clip Justify my love, fut tourné en noir et blanc, en 1990, dans un palace parisien. Au-delà de son caractère scandaleux pour les puritains états-uniens, il atteint une qualité esthétique rarement égalée dans le monde de la musique pop.

.

.

Su un plan musical, on peut même penser que la star aurait pu se ringardiser ou disparaître de l'avant-garde si elle n'avait fait appel, en 2000, à Mirwais, producteur français révolutionnaire, audacieux, mêlant sons acoustiques et électros, mis au service d'une voix saisie de manière originale. Le succès fut encore une fois mondial.

Madonna___rotisme_et_pouvoir

.

.

Il est d'ailleurs intéressant de noter que le philosophe français Jean Baudrillard, a dirigé un essai collectif consacré à cette même Madonna! Ceci nous mène directement au champ de la philosophie et des sciences humaines états-uniennes postmodernes, largement dominantes au niveau planétaire et filles pour partie de la pensée française contemporaine.

 

.

_____

.

 

 

CE QUE LA "PENSEE" POSTMODERNE ETATS-UNIENNE DOMINANTE  DOIT A LA PHILOSOPHIE FRANCAISE

.

French_theory_en_vogue_aux_Etats_Unis_d_Am_rique

La French theory, qui désigne un ensemble de penseurs français de référence, caution théorique pour la "philosophie" et les sciences humaines postmodernes états-uniennes

.

Race_et_histoireDonald Morrison ne s'en rend peut-être pas compte, mais quand il parle de "métissage" de la Jacques_Derrida_p_re_de_la_d_constructionculture, il rend en quelque sorte hommage à l'oeuvre de Claude Lévi-Strauss, qui, dès 1952, dans Race et histoire, posait les fondements de la diversité culturelle. En outre, la pensée postmoderne états-unienne a découvert dans ce qu'elle appelle la French theory ses "lettres de noblesse". Ainsi en est-il des subaltern studies, des cultural studies, des gender studies, du postféminisme, toutes théories qui ont vu en Simone de Beauvoir, Franz Fanon, Jacques Derrida, Michel Foucault, Emmanuel Lévinas, Jean-François Lyotard et d'autres des cautions philosophiques enfin consistantes.

.

Pour le meilleur et pour le pire d'ailleurs... C'est là qu'ils trouvèrent les justifications théoriques de leur volonté de déconstruire les concepts d'"universalité" et d'Etat, pour mieux enterrer Karl Marx et la pensée sociale. Pour mettre l'accent sur le multiculturalisme, les communautés particulières, sur l'"identité", sur les "minorités", sur les "cultures raciales" etc.

.

Mais M. Morrison ne semble pas connaître l'histoire de sa propre culture philosophique anglo-saxonne - celle évoquée ci-haut et non pas l'ensemble de la pensée anglo-saxonne! - aujourd'hui exportable partout, car souvent vide de tout contenu ou fondée sur des concepts pauvres mais formulés en termes mathématiques. Il ne veut certainement pas reconnaître la dette de celle-ci envers la pensée française, admise pourtant par tous.

.

La_R_publique_face___ses_minorit_s

La République face à ses minorités, essai de Esther Benbassa, archétypique de cette pensée française antirépublicaine qui se présente comme novatrice alors qu'elle n'est en fait qu'un pâle décalque de la pensée états-unienne sur les "minorités" appliqué au contexte français.... Avec ce désir secret d'adopter le modèle de société nord-américain, racialisé et communautarisé

.

 

C'est là tout le paradoxe de la pensée antirépublicaine en France, effet boomerang du retour de la pensée postmoderne hexagonale revisitée par des universitaires états-uniens. Ces effets politiques sont d'ailleurs assez désastreux, ce qui nous mène à une dernière remarque à l'intention de M. Morrison, relative à la pertinence, déniée mais bien réelle, de la pensée républicaine face aux défis planétaires qui se profilent à l'horizon.

.

 

 

LA CULTURE POLITIQUE ET REPUBLICAINE FRANCAISE PORTE UN PROJET D'AVENIR HONORABLE POUR LE MONDE CONTEMPORAIN

.

Montpellier__arc_de_triomphe___la_romaine__pour_Louis_XIVS'agissant de la culture politique républicaine, dont la France n'a sûrement pas le monopole, Quartier_Antigone___Montpellier__antiquit__grecque_au_contemporainmais dont ses derniers dirigeants politiques se sentaient encore les héritiers, contrairement à M. Sarkozy, on se contentera ici simplement de donner quelques exemples de son actualité et de sa capacité à parer aux menaces d'aujourd'hui comme de demain. Et ce, dans le monde entier. L'erreur historique commise par George W. Bush, quand il déclencha la guerre en Irak, et la clairvoyance de la position française, qui s'y opposa, en sont la démonstration la plus récente et la plus claire. Mais évoquons aussi quelques concepts républicains que l'ancien maire de Neuilly-sur-Seine et actuel président de la République française, fasciné par l'American way of life, devrait se mettre à défendre, au lieu de les détruire un à un:

.

  • la laïcité, comme séparation des ordres "religieux" et politique, constitue à long terme la seule réponse politique à la montée en puissance des communautarismes ethno-religieux et de l'islamisme, lequel est l'exemple le plus parfait de la fusion entre "religion" et politique. Des pays comme Israël souffrent depuis des années de leurs extrémistes religieux comme de l'entrée en politique de rabbins ultranationalistes. Pensons aux colonies "juives" des territoires palestiniens ou à l'assassinat du premier ministre Rabin par un extrémiste juif. Le Royaume-Uni, après des années de "tolérance" vis-à-vis des islamistes, a connu des attentats sanglants sur son territoire. Il fait face aujourd'hui à des revendications telles de la part des chefs de la communauté musulmane que son modèle de société multi-"religieuse" est décrié par la population anglaise. La part jouée par le messianisme pseudo-religieux dans le déclenchement de la désastreuse guerre en Irak fait aujourd'hui question aux Etats-unis d'Amérique.

Burka_m_dicale_propos_e_au_nom_du_mulitculturalisme_dans_les_h_pitaux_britanniques

La "burka" médicale introduite dans l'hôpital en Grande-Bretagne, au nom du "respect" des patients musulmans....

  • l'Etat est à nouveau reconnu comme un acteur majeur des politiques sociales et de santé, les services publics sont réhabilités. La nomination du social-démocrate français Dominque Strauss-Khann à la tête du Fonds monétaire international (FMI) symbolise la prise de conscience des grandes institutions internationales de la nécessité d'en finir avec le dogme de "l'Etat faible", imposé aux pays en voie de développement. Les "réajustements structurels" ont en effet ruiné des pays déjà pauvres et les ont empêchés de se développer, notamment de bâtir des services publics d'instruction, avec tous les dégâts qui en ont découlé. Les premiers ministres britanniques qui ont succédé à Margaret Thatcher ont crée des centaines de milliers d'emplois et ont décidé d'investir des sommes considérables dans la reconstruction des systèmes éducatifs, hospitaliers comme dans le domaine de la sécurité. Aux Etats-Unis, le concept d'un système de santé solidaire trace son sillon, et Hillary Clinton, candidate à la Maison-Blanche y est sensible. Plus fondamentalement, la destruction de l'Etat belge à laquelle on assiste, avec tristesse et inquiétude, démontre que l'encouragement des "chauvinismes linguistico-ethniques" est terriblement néfaste.

Sicko      Hillary_Clinton

La question de l'absence de couverture maladie universelle aux Etats-Unis d'Amérique, pays le plus "riche" du monde a inspiré le documentariste Michal Moore, mais aussi Hillary Clinton!

  • le droit, national ou international, est de retour pour pallier les dérèglements de la globalization financière sauvage, pour éviter des catastrophes comme la guerre en Irak, déclenchée dans le mépris le plus complet de l'ONU et pour faire échec à la diplomatie sauvage comme au "choc des civilisations". Pour parer également, et l'enjeu est de taille, à la lente destruction de notre planète Terre.

Logo_de_l_ONU     Institut_pour_le_dialogue_des_cultures_contre_le_choc_des_civilisations

L'ONU, le droit international, la diplomatie avant la guerre, un enjeu pour la paix dans le monde! Le dialogue des cultures également!

 

______

.

 

Que se passe-t-il donc dans la tête de tels journalistes et de telles rédactions, comme celle du Time pour oser annoncer "la mort de la culture française"? Quel est l'intérêt d'une telle violence sémantique? Comment expliquer une telle pauvreté dans l'approche de leur sujet, une telle confusion entre culture et "way of life" ou "business"? La culture doit-elle être une arme de guerre et en quoi la France devrait-elle être la cible de prédilection d'un journaliste franc-tireur qui, manifestement, ne connaît pas son sujet?

.

M. Morrison devrait savoir qu'en France, on parle de "rayonnement culturel" et non de "super-puissance culturelle", nuance qui relève en vérité du fossé qui sépare parfois encore le monde anglo-saxon du monde gréco-latin...

.

Comment peut-on dénoncer le "nombrilisme" français et se féliciter du fait que les anglo-saxons se recroquevillent aujourd'hui sur la seule "culture" anglo-saxonne? Tout cela serait risible si la domination techno-communicationnelle états-unienne n'avait pas aussi de graves conséquences, tant au niveau français qu'au niveau mondial.

.

On pourrait même être méchant en rappelant à de tels gens que les anglo-saxons ont longtemps été considérés comme les héritiers des "barbares", tandis que l'Europe continentale se voyait comme la fille de Rome et donc, ipso facto, de LA civilisation. Que la laideur de la société de masse de consommation, que le mauvais goût "culinaire" ou "vestimentaire" sont aussi les marques de fabrique -hamburgers, jogging et baskets- du monde anglo-saxon... Mais ce n'est pas l'état d'esprit des Français, qui contrairement au mythe, jamais démenti par M. Sarkozy, ne sont ni anti-américains ni anti-anglais.

.

Mais le plus tragique réside peut-être dans ce fait que culture, Etat et peuple sont complètement déconnectés dans cette vision étriquée de la culture, considérée comme une marchandise ou une arme de guerre commerciale. Les chiffres de vente des romans français sont ainsi l'indicateur quantitatif retenu pour décréter la mort de toute une culture!

.

La francophobie relayée par une partie des élites anglo-saxonnes est connue. Mais peut-être celle-ci s'amuse à cracher sur la France au détriment des peuples anglo-saxons eux-mêmes, qui sont certainement aussi sensibles que tous les autres à la beauté, à la contemplation de la beauté, au principe d'une culture partagée ou encore à certains concepts de la culture républicaine française et européenne comme celui de la Santé solidaire?

.

Le point positif dans tout cela pourrait venir de ce que cette couverture proclamant la mort de la culture française devrait nous alerter sur la destruction, elle bien réelle, de notre langue, de notre culture et de nos principes républicains, menée par la présidence Sarkozy. Cet ancien maire de Neuilly-sur-Seine, grand ami de Bush s'autoproclamant "Sarko l'Américain"... Encore faudrait-il que les Français prennent conscience de ce mépris, co-partagé par M. Sarkozy et cette élite spécifique anglo-saxonne, pour notre héritage républicain. Mépris qui aura des conséquences culturelles, sociales et humaines désastreuses.

____

.

Vous pouvez signer la pétition en ligne:

-Contre le protocole de Londres:

http://www.lapetition.be/sign_petition.php?petid=217

Posté par JR Levy-Cochaud à 01:01 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

22 novembre 2016

Nicolas Sarkozy s'en va. Le sarkozysme est encore là.

Primaire de la droite : le discours d'adieu de Nicolas Sarkozy (i-Télé)

Posté par JR Levy-Cochaud à 16:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2016

RAMA YADE, NICOLAS SARKOZY ET LA "CAUSE DES NOIRS" : L"ARROSEUR ARROSE ? SEGOLENE ROYAL PRONE UNE FRANCE METISSEE MAIS UNIE !

NDLR : Le billet ci-dessous date de 2009. Depuis, Mme Yade s'est éloignée de M. Sarkozy et se positionne au centre, ni gauche-ni-droite. Elle est candidate déclarée à la Présidentielle de 2017 !

D'une culture libérale-libertaire-communautariste proche de celle du courant ayant dominé pendant les années Jospin le Parti socialiste, Rama Yade était spontanément sarko-compatible.

La_v_rit__d_une_femme_de_S_gol_ne_Royal

Elle s'était donc engagée en politique pour défendre les "Noirs"... Sauf que seul Nicolas Sarkozy était favorable à la discrimination raciale, à la reconnaissance de minorités raciales, jamais Ségolène Royal, ayant condamné depuis 1996 dans La vérité d'une femme, le communautarisme comme générateur de "conflits de proximité", lui préférant une lutte impitoyable contre toutes les discriminations négatives, seule garante de l'érection d'une "société fraternelle".

 

Mme Yade avait accusé, lors des municipales à Colombes, son adversaire politique socialiste de "racisme" à son égard, sans la moindre preuve. Ajourd'hui, nouvelle posture. Opportunisme, compréhension enfin des bienfaits de la lutte contre l'ethnicisation du politique? Laquelle, chez Nicolas Sarkozy fonctionne depuis toujours à double tranchant?

 

PIERRE-ANDRÉ TAGUIEFF

"En visant à légitimer l'emploi polémique du mot racisme hors des limites préconstituées par l'anthropologie raciale, on légitime par présupposition le découpage racial de l'humanité, on autorise la différenciation du genre humain en races présumées naturelles (origine) et scientifiquement distinctes (fait, fonctionnement)."

La_force_du_pr_jug__de_Pierre_Andr__TaguieffPierre-André Taguieff,

La force du préjugé,

essai sur le racisme et ses doubles

 

 

SEGOLENE ROYAL

"C'est [...] dès le mois de janvier 2007, lors d'un voyage aux Antilles, soit dès l'ouverture de la campagne présidentielle, que j'ai défendu l'idée d'une France métissée et qui se reconnaîtrait comme telle. Lors de mes multiples déplacements, j'ai répété que les jeunes de toutes origines n'étaient pas le problème, mais une grande partie de la solution. Nicolas Sarkozy, à l'inverse, a fait campagne, chacun s'en souvient, sur le thème de la peur et du rejet. A travers la proposition d'un ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale début mars 2007 jusqu'aux émeutes de la gare du Nord scandaleusement exploitées. [...]

Le 5 févrrier, dans l'émission A vous de juger, sur TF1, il évoqua les moutons que l'on égorge dans les baignoires, ce qui suscita la réaction indignée d'une jeune femme musulmane d'origine algérienne, présente sur le plateau [...] avec un objectif électoral précis - récupérer les électeurs du Font national.

La France métissée, comme aujourd'hui l'Amérique métissée de Barack Obama, a d'abord besoin de se reconnaître comme telle. Cette réalité n'est pas regardée en face et n'est pas reconnue. Son invisibilité économique, sociale et politique est le premier obstacle à lever, pour avancer. Car il y a bien des mécasnismes de stigmatisation et de relégation dans la société française, de discrimination négative et donc, de talents gaspillés.

[...]

Imaginer la France ne va plus de soi parce qu'elle s'elle s'est beaucoup transformée, pluralisée, diversifiée et colorée sans admettre encore ce qu'elle est advenue.

[...]

Nous devons faire converger les énergies, les talents, les potentiels. Il y en a beaucoup, énormément dans cette France qui ne demande qu'à repartir de l'avant."

Si_la_gauche_veut_des_id_es_de_S_gol_ne_Royal_et_Alain_TouraineSégolène Royal,

in Ségolène Royal et Alain Touraine,

Si la gauche veut des idées

 

 

 

SEGOLENE ROYAL

"Je n'ai jamais partagé [la] vision ethniciste de la discrimination positive [de Nicolas Sarkozy] à laquelle je préfère la ferme volonté d'une égalité républicaine non formelle mais réelle dans une France fière de sa diversité. Ce désaccord n'est pas artificiel car il renvoie à deux visions opposées du monde, de la nation et de sa cohésion sociale."

Ma_plus_belle_histoire_c_est_vous_de_S_gol_ne_RoyalSégolène Royal,

Ma plus belle histoire, c'est vous

 

 

 

Étonnante, Rama Yade...

Aujourd'hui, elle déclare qu'elle ne veut pas "être une parachutée ethnique", envoyée dans le Val-d'Oise, suite aux propos d'une élue UMP expliquant qu'elle y fera "couleur locale"...

Et pourtant, le 30 janvier 2008, elle expliquait lors du dîner du CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires), son engagement auprès de Nicolas Sarkozy pour la seule défense de la cause des Noirs : "ne serait-ce que par intérêt, y'a Ségolène Royal y'a Nicolas Sarkozy", "Sarkozy avait 50% de chances". [...] "Qu'est-ce qu'on fait [...] c'est fini pour les noirs" ; "pourquoi moi je suis rentrée dans le gouvernement", "parce je voulais pas avoir souffert pendant toute la campagne électorale et qu'après y'ait tout le monde y'a pas moi"...


Rama Yade
envoyé par Bondy_Blog. -

C'est que Rama Yade, non seulement se rangeait derrière le mieux placé, mais aussi derrière celui qui était favorable à l'adoption du modèle communautariste des États-Unis avec statistiques ethniques et discrimination raciale positive : Nicolas Sarkozy.

Ainsi l'auteur de Noirs de France, les nouveaux Neg’marrons, récit d’un rendez-vous manqué entre la République et les Afro-antillais déclarait sur Even.fr, en mai 2007 :

Noirs_de_France

"Il serait criminel de ne rien essayer sous prétexte que la discrimination positive, ce n’est pas dans la tradition républicaine" ou encore, "en réalité, il n’y a rien de plus républicain que la discrimination positive puisqu’on l’applique déjà aux personnes handicapées dans les entreprises et aux femmes pour les élections". 

 

Le problème c'est précisément que le modèle de la politique "ethnique" aux États-Unis ou ailleurs est celui qui veut qu'à électeurs noirs il y ait élus noirs, en instaurant des quotas par la loi.

 

Elle disait s'être engagée avant tout pour les "Noirs" mais refuse d'assumer cette position face au suffrage universel...

Pire encore, à Colombes, en campagne pour les élections municipales sur la liste de l'UMP, Mme Yade avait accusé, lors d'une réunion publique, la gauche d'être raciste.

Prétextant d'une ancienne polémique à Aubervilliers, sur les sans-papiers, elle avait subitement agoni la gauche, dont elle se disait autrefois proche, au risque de la diffamation - non seulement du candidat socialiste Philippe Sarre mais aussi de l'ensemble de la gauche française. Au risque aussi, compte tenu de la politique menée par le gouvernement de droite sarkozyste dont elle est membre, du plus profond ridicule:

"Cette gauche qui dit défendre les modestes, les minorités et les immigrés, c'est cette gauche [...] qui s'en prend à moi parce que je suis noire."

Reportage sur les propos de Mme Yade accusant M. Sarre, candidat socialiste à la mairie de Colombes, d'être raciste. Ce dernier réclamait des excuses publiques, qu'il n'obtiendra évidemment jamais, et a déposé plainte depuis pour diffamation.

Rama Yade d'enfoncer le clou le même jour en ajoutant que la gauche n'aimait pas que les noirs réussissent...

Sur quoi donc Mme Yade étayait-t-elle ses accusations? Sur un différend qui l'avait opposé avec la maire communisteAffiches_de_SOS_racisme d'Aubervilliers et qui n'avait absolument rien à voir avec la "couleur de sa peau"? Sur les politiques menées par la droite depuis 5 ans en France? Sur la présidence Chirac qui a duré quant à elle 12 ans? Sur la permanence des discriminations d'origine xénophobe, voire raciste? Mais en quoi celles-ci seraient-elles imputables à la gauche?

Mme Yade feignait de parler du racisme, mais elle mentait, une fois de plus.

Cette jeune femme qui se vantait, avec une grotesque arrogance, malgré toute l'étendue de son inculture et de son incompétence au ministère des Affaires étrangères, d'être la plus diplômée de tout le gouvernement, ferait bien d'aller en bibliothèque relire l'histoire de ce que l'on a appelé l'"antiracisme".

Logo_Ligue_des_Droits_de_l_HommeLogo_LICRALogo_MRAPLogo_SOS_racisme

La ligue des droits de l'homme était créée en 1898 en pleine Affaire Dreyfus; la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémtitisme apparaissait en 1927, pour lutter contre l'antisémitisme avant de mener, dans les années 30, le combat antifasciste; le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples apparaissait en 1949, proche du Parti communiste, et SOS racisme, proche du Parti socialiste, était fondé en 1984 pour lutter contre les discriminations subies par les enfants des dernières vagues d'immigration, africaine principalement.

Tract_du_MRAP_lors_du_congr_s_fondateur_en_1948Quoi qu'on en pense, ce mouvement est, depuis ses origines, représenté par des associations liées à la gauche historique, des républicains dreyfusards aux communistes et "anti-impérialistes". Leur credo fut certes philosophico-politique, participant nettement du recul des idées racistes ou des préjugés hérités des XIXe et premier XXe siècles. Mais leur point commun fut aussi leur volonté de lutter contre les entorses à l'égalité républicaine par le droit, et non par la violence.


malek oussekine
envoyé par aliwada. -

 

Dans la nuit du 5 au 6 décembre 1986, Malek Oussékine était frappé à mort par deux policiers de la brigade des voltigeurs motoportés à Paris, en marge des manifestations lycéennes et étudiantes contre la loi Devaquet du gouvernement RPR dirigé par Jacques Chirac. Le 8 décembre suivant, un million de personnes entamèrent une marche silencieuse à la mémoire de ce jeune Français d'origine algérienne, victime d'une "bavure" policière qui s'apparentait certainement à un "crime raciste", tant l'acharnement sur sa personne, alors qu'il était de santé très fragile, fut violent et gratuit.

Charles_Pasqua_et_Jacques_ChiracMme Yade semblait bien mal connaître l'histoire politique, même récente, de la France. Lorsque Jacques Chirac était Premier ministre de François Mitterrand, avec pour ministre de l'Intérieur Charles Pasqua, un million de Français avaient manifesté en silence leur indignation et leur tristesse face à la mise à mort, par deux policiers, d'un jeune Français d'origine algérienne, Malek Oussékine, souffrant de déficiences rénales et sous dialyse. Tout cela s'inscrivait dans un bras de fer entre les étudiants et le gouvernement de droite, à propos de la loi Devaquet sur les universités, finalement retirée.

La gauche, dans l'opposition, avait condamné fermement la politique policière brutale menée par Charles Robert_PandraudPasqua -un des modèles de M. Sarkozy -, lequel ne présenta jamais ses excuses à la famille du jeune Malek Oussékine. Robert Pandraud, ministre RPR délégué auprès du ministre de l'Intérieur chargé de la sécurité, déclara même à la presse:

"Si j'avais un enfant malade et sous dialyse, je ne le laisserai pas sortir la nuit"...

Fran_ois_Mitterrand_au_chapeauLe président de la République, le socialiste François Mitterrand, se rendit auprès de la famille pour lui faire part de ses condoléances.

Qui manifesta alors? Qui s'indigna à juste titre? Qui osa faire le lien entre l'origine magrhébine de la jeune victime et son tabassage à mort, sinon la gauche et en tête des cortèges, l'association SOS racisme, honnie par la droite?

Et si l'on pouvait parler de récupération politicienne, il y avait eu mort d'homme, crime gratuit commis par des policiers. Rien n'empêchait M. Charles Pasqua d'exprimer au minimum ses regrets, de comprendre la persistance des clichés racistes dans les rangs des forces de l'ordre et de prendre des mesures en conséquence. Il n'en fut rien, tel était le choix politique.

La_tombe_de_Malek_Oussekine

La tombe de Malek Oussékine, victime de la prégnance du racisme dans les rangs des forces de l'ordre et de l'indifférence de certains des plus hauts dirigeants du RPR à cette mort effroyable.

Que Mme Yade révise donc sa copie sur l'histoire de la gauche française. Laquelle n'a aucune leçon à recevoir d'une membre d'un gouvernement qui, sur les questions d'immigration et de modèle de société - tests ADN et statistiques raciales -, fait honte à nombre de républicains, de gauche mais aussi de droite.

CGT_d_fendant_des_travailleurs_sans_papiers

La CGT, syndicat, de gauche, et oui Mme Yade, manifestant pour la régularisation des sans-papiers exploités en toute illégalité par des entreprises capitalistes, ici une chaîne de restauration...

____________

 

Aujourd'hui choquée qu'on parle d'elle en termes ethniques, au sujet d'une élection, Rama Yade semble avoir changé de point de vue sur la question...

 

Le modèle qu'elle encensait, c'est peut-être pour les autres, mais pas pour elle... Et la République qui ne reconnaissait selon elle pas les races par "cécité" ne lui déplaît plus tant que ça...

 

C'est en fait cette République, trahie par une certaine gauche libertaire-libérale, qu'a toujoursMa_plus_belle_histoire_c_est_vous_de_S_gol_ne_Royal défendue, voulue réhabiliter pour enfin la réaliser, l'adversaire politique de Nicolas Sarkozy, la socialiste Ségolène Royal. Elle écrit à ce propos, dans Ma Plus belle histoire d'amour, fin 2007 :

 

"Je veux une France de l'égalité de traitement, où la justice n'est pas à géométrie variable. Je veux une République du respect où les lois sont toutes les mêmes pour tous et s'appliquent à tous (...).

 

[...]

 

La France présidente, c'est la France qui sait que tout se tient : [...] la bataille pour le droit au logement, le soutien aux familles fragilisées, la fin des exlusions scolaires et des discriminations qui font injure à la République.

 

[...]

 

Je ne confonds pas la nation avec le nationalisme et cela m'a permis d'ailleurs d'appeler les Français à comprendre la nation telle qu'elle était devenue, d'avoir le courage de se regarder tels qu'ils sont, en se disant que c'est une chance, cette diversité, cette France colorée - j'ai même parlé de France métissée."

 

Tandis que Nicolas Sarkozy aura passé sa carrière de ministre à racialiser ou à ethniciser les problèmes sociaux et sociétaux, dans un sens xénophobe puis dans un autre, Ségolène Royal aura eu le courage politique, de mettre sur le devant de la scène la réalité des discriminations raciales et xénophobes, pour, tâche bien plus dure, les resocialiser et mieux les combattre.

 

L'enjeu est de taille... L'éclatement identitaire et le rejet d'un côté, l'unité dans la pluralité fraternelle de l'autre.

 

Rama Yade, clarifiez donc un tant soit peu vos idées...

Posté par JR Levy-Cochaud à 22:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]