15 novembre 2010

2012... 4. DU GOUVERNEMENT DE FACADE AU CLAN SARKOZY DE CAMPAGNE COMME LE COMBAT SEGOLENE ROYAL DEPUIS TANT D'ANNEES

Pour qu'il y eût remaniement gouvernemental en France, il eut fallu qu'il y ait auparavant un gouvernement solidaire et co-responsable devant l'Assemblée élue du peuple, conformément à la Constitution... La feuille de route de Nicolas Sarkozyenvoyé par LCP-AN. - L'info internationale vidéo Or, depuis 2007, la fonction de Premier ministre inventée par Richelieu n'existe plus. C'est pour cela que M. François Fillon est à ce point populaire malgré la destruction engagée sous sa responsabilité et celle de ses ministres, de ... [Lire la suite]
10 novembre 2010

NICOLAS SARKOZY L'ANGLOMANIAQUE CONTRE L'EUROPE... RENOUER AVEC L'ALLEMAGNE EST PLUS QU'URGENT, COMME LE MARTELE SEGOLENE ROYAL

L'ancien maire de Neuilly-sur-Seine prend la scène internationle pour un grand marché. Il se trouve plus à l'aise dans les réunions bilatérales, c'est un malheur, que dans les réunions collégiales... Depuis 2007, alors qu'il avait promis de défendre le "grand et vieux pays" qu'est la France, il a grimé la notion de géopolitique en géomarketing. Sarkozy à la Concordeenvoyé par lefigaro. - Regardez les dernières vidéos d'actu. En tant que Président de tous les Français, que chef de l'Etat, obligé lui-même par la Constitution de... [Lire la suite]
01 avril 2010

2012... 1. LA DROITE VERS LE MEURTRE POLITIQUE DE SARKOZY? MARINE LE PEN GUETTE, ROYAL RENOUE AVEC LE PEUPLE DE GAUCHE.

La prochaine échéance électorale sera l'élection présidentielle de 2012. Les éléphants, les lions et les gazelles seront lâchés, quoi qu'en décident les partis politiques déconfits. Quelqu'un ou quelqu'une devra débarrasser la France du sarkozysme. Le cycle qui se clôt avec les Régionales du 21 mars 2010 marque une régression de la chose politique avec: le retour en force du vote pour le Front national des Le Pen Jean-Marie Le Pen : "Le FN est ressuscité"envoyé par BFM. - Regardez les dernières vidéos d'actu. la... [Lire la suite]
22 mars 2010

GREVE NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE DEMAIN DIMANCHE 23 MARS DANS TOUT LE PAYS

Nicolas Sarkozy voulait abolir le droit de grève, comme Margareth Thatcher, il y a des siècles. Son remaniement intégrant des chiraquiens n'a pour but que pour lui, de réagir à la démobilisation de la droite républicaine en sa faveur, de doubler Dominique de Villepin qui s'apprête à fonder un mouvement politique et de préparer ainsi sa réélection en 2012. Et tenter de régler à moindre frais le problèmle Le Pen. Il serait génial, qu'appliquant la jurisprudence Marie-France Garaud, les nouveaux ministres démissionnent peu avant la... [Lire la suite]
21 novembre 2009

ALBERT CAMUS RECUPERE PAR NICOLAS SARKOZY OU L'HOMME REVOLTE EMBASTILLE AU PANTHEON

Après des décennies de vénération de Jean-Paul Sartre, en France et dans le monde entier, Albert Camus, son pendant humaniste et sa victime, est enfin reconnu à sa juste valeur. La révolte sans renier le respect de l'homme, le conflit entre tentation révolutionnaire et responsabilité personnelle notamment, l'engagement sans la soumission à une idéologie totalisante : toute cette délicate dialectique rejaillit à travers Albert Camus. Que l'ancien maire de Neuilly-sur-Seine, président bling-bling, très-chrétien puis... [Lire la suite]
11 décembre 2008

LES SDF SONT LIBRES DE RESTER DES SDF EN FRANCE DIT NICOLAS SARKOZY, SEGOLENE ROYAL DENONCE LES MENSONGES ULTRALIBERAUX...

Les Français découvrent chaque jour, dans les grandes villes du pays, dans les bois, à la lisière des villages, l'ampleur du phénomène des sans-logis. Chaque semaine, la presse et les médias recensent les morts de froid de ceux qui ont tout perdu, dans une civilisation où avoir un toit demeure un impératif, considérés comme des êtres humains. C'est que les associations qui leur viennent en aide sont débordées depuis longtemps et que l'Etat se refuse à voir en face le problème et à le traiter de façon conséquente. Il y a 2 ans, le... [Lire la suite]
20 mai 2008

REFORME DES INSTITUTIONS, LA DERIVE DU POUVOIR PRESIDENTIEL ACTEE PAR LA CONSTITUTION... POUR SARKOZY

Sous couvert de redonner du pouvoir au Parlement, la réforme des institutions telle que l'a voulu le comité Balladur, en permettant au président de la République de se rendre au sein du Parlement, n'a qu'un seul but: instaurer un faux présidentialisme sans contre-pouvoir. Dans un régime présidentiel, le président de la République peut être désavoué par les représentants du peuple. Or, dans la réforme voulue par Nicolas Sarkozy, aucun débat ne sera autorité, aucun vote ne sera possible après un discours du détenteur de la magistrature... [Lire la suite]
06 octobre 2007

LE NAUFRAGE DE LA DROITE REPUBLICAINE DANS LE SARKOZYSME

Tests ADN proposés aux étrangers réguliers, statistiques raciales, création d'un Ministère de l'Identité nationale, entorses à la Constitution, non respect de la liberté de la presse, remise en cause de l'indépendance de la Justice, destruction de la Sécurité sociale et de la fonction publique, culte de l'argent-roi, atlantisme dans sa version bushiste: la liquidation du gaullisme est la première étape de la rupture voulue par l'ancien maire de Neuilly-sur-Seine M. Sarkozy... Et bien peu réagissent à droite... Le mouvement gaulliste... [Lire la suite]
21 juin 2007

L'HYPER PRESIDENCE ET SES ENTRAVES A LA CONSTITUTION

L’an dernier, Marie-France Garaud, ancienne conseillère à l’Elysée du président Pompidou puis deJacques Chirac, fin connaisseur des institutions et du droit constitutionnel, défenseur acharné de la Constitution de la Vième République, publiait La fête des fous, Qui a tué la Vième République?.   Elle imputait le meurtre des institutions à l’opposition originelle de François Mitterrand à celle-ci puis à la mise en œuvre par celui-ci de la cohabitation, à la théorisation de cette situation où la majorité parlementaire est opposée... [Lire la suite]
17 avril 2007

LA LACHETE DES GAULLISTES DE DROITE

M. Sarkozy s'est rendu à Colombey-les-deux-Eglises, le 16 avril 2007, pour, dit-il, se recueillir sur la tombe du général De Gaulle. Pour soi-disant méditer mais plus sûrement rassurer les électeurs nostalgiques et faire un clin d'oeil à ceux, dans la droite républicaine, qui douteraient de son respect pour l'héritage gaullien. Plus fondamentalement, il s'agit de faire oublier qu'il a trahi à de multiples reprises ce qu'on appelle le gaullisme, dont certains de ses principes les plus forts:     ... [Lire la suite]