06 février 2010

NINA SIMONE : CITOYENNE RESISTANTE A LA SEGREGATION ET A LA GUERRE DU VIETNAM, ELLE REFUSA DE PAYER SES IMPOTS

En notre période de dépolitisation aigüe, de xénophobie ambiante, de consom-munication de masse, d'individualisme négatif, de règne des empereurs d'argent : rappelons-nous la voie tracée par Nina Simone, exilée dans la France accueillante d'alors... HONORE DE BALZAC "Les exilés de tous les pays ont bien raison de tendre vers la France, comme le font les âmes du purgatoire vers le paradis. Quelle nation que celle où il se trouve des secours, des coeurs généreux partout!" Honoré de Balzac, La Cousine Bette . . . PAUL BENKIMOUN ... [Lire la suite]
04 février 2010

L'ASSOCIATION HARKIS ET DROITS DE L'HOMME DEMANDE LA DEMISSION DE DOMINIQUE BUSSEREAU INSULTANT LES HARKIS CONTRE ROYAL

Les harkis ont servi la France impériale d'alors, en Algérie, contre le FLN qui voulait l'indépendance de l'Algérie. Hommage pour cela à ceux qui sont tombés au champ. Honte à ceux qui, pour quelque raison que ce soit qui les insultent. Ils crachent sur la pluralité de notre identité nationale, déjà en cours d'abolition par Nicolas Sarkozy. Aujourd'hui Dominique Bussereau nommant "harkis", pour dire traîtres, les candidats démocrates, verts et non socialistes ralliés à la liste pour la campagne des Régionales menée par Ségolène... [Lire la suite]
20 janvier 2010

SIGNEZ LA PETITION "RENDEZ-NOUS NOTRE NATIONALITE" CONTRE LE DECRET DE 2005 SUSPECTANT NOS CONCITOYENS D'ORIGINE ETRANGERE

Comment tolérer l'existence en France d'un ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale, termes accolés dans la plus pure tradition vychiste. Comment tolérer que cet organe du gouvernement de façade, en fait contrôlé par le coeur du pouvoir pré-totalitaire sarkozyste, préempte la définition d'une "identité nationale", la nôtre, confondant au passage Etat, nation, Etat-nation, République, société etc. Comment accepter qu'un décret de 2005 jette la suscpicion sur la réalité de la nationalité de compatriotes dont... [Lire la suite]
17 janvier 2010

APPEL POUR LA SUPPRESSION DU MINISTERE DE L'IDENTITE NATIONALE ET DE L'IMMIGRATION, UN "LIEN ODIEUX" SELON SEGOLENE ROYAL

Le lien entre nation, République et immigration doit être rejeté et aujourd'hui aboli, comme l'avait exigé Ségolène Royal s'opposant à Nicolas Sarkozy et condamnant comme odieux le projet de création d'un ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale : Ségo parle de la Nationenvoyé par PS-ScPo. Point presse du 9 mars : N. Belkacenenvoyé par PartiSocialiste. - L'info video en direct. Il s'agissait pour Ségolène Royal de réhabiliter l'héritage de la Révolution française et de réaffirmer les principes... [Lire la suite]
15 décembre 2009

"ETRE FRANCAIS C'EST ETRE REVOLUTIONNAIRE", "QU'IL S'OCCUPE DES USINES QU'IL DELOCALISE" : CANTONA ET ROYAL A SARKOZY

La propragande sarkozyste n'y pourra rien, espérons-le. La mise sous tutelle des médias non plus. Le déferlement des mensonges pour enfumer la réalité non plus. L'immonde - hors du monde réel - clip réalisé par les jeunes UMP ne fera que pointer la volonté de Nicolas Sarkozy-le-Président-DRH de cacher la réalité française... ... pour imposer la sienne, comme il le fait depuis 2007. HANNAH ARENDT "Le mensonge est souvent plus plausible, plus tentant pour la raison que la réalité, car le mensonge possède l'avantage de savoir... [Lire la suite]
22 novembre 2009

SARKOZY DETRUIT LA PLURALITE DE NOTRE "IDENTITE NATIONALE" EN SUPPRIMANT LA TAXE PROFESSIONNELLE. ROYAL ENTRE EN RESISTANCE...

Alors que le détestable "débat" sur "notre" identité nationale, moqué par l'Europe entière, est annoncé en préfecture, sous la tutelle directe de l'Etat et dans les lieux-mêmes de traitement des dossiers liés à l'obtention ou non de papiers pour les étrangers, l'ancien maire de Neuilly-sur-Seine, Nicolas Sarkozy est en passe de détruire, via la ruine des territoires locaux par la suppression de la taxe professionnelle, l'identité de la France. Ségolène Royal entre en résistance...       UN CONTEMPORAIN DES GUERRES... [Lire la suite]
15 novembre 2009

L'IDENTITE NATIONALE DE LA FRANCE SELON FRANCOIS MITTERRAND ET SEGOLENE ROYAL, A L'ATTENTION DE NICOLAS SARKOZY

On n'osera pas ici faire le parallèle entre François Mitterrand, président de la République durant 14 ans, et l'ancien maire de Neuilly-sur-Seine aujourd'hui assis sur les mêmes fauteuils, locataire du même palais de l'Elysée. Il est cependant piquant de noter que la conception mitterrandienne de la cohésion nationale était à l'opposé de celle de Nicolas Sarkozy... Il est aussi intéressant de noter combien la conception ségoléniste de l'identité nationale, et sa relation avec l'immigration s'inscrit elle aussi dans la filiation... [Lire la suite]
04 novembre 2009

NOTRE IDENTITE NATIONALE SELON SARKOZY EN UN CLIC SUR CHAQUE IMAGE

                       LA PHILOSOPHIE.... LES "VALEURS"...            LA DEMOCRATIE... LES PARTIS POLITIQUES... LA REPUBLIQUE...     LA REPUBLIQUE SOCIALE... LA POLITIQUE...       L'ETAT...        LA PRESSE LIBRE ET LES MEDIAS INDEPENDANTS...     L'HISTOIRE DE FRANCE... AVANT LUI...   L'HISTOIRE DE FRANCE... MAINTENANT ET POUR LES... [Lire la suite]
15 août 2009

SARKOZY REMET EN CAUSE LA LAICITE DE LA DIPLOMATIE FRANCAISE : UN "POLE RELIGIONS" AU QUAI D'ORSAY. VICTOIRE DE LA POST-RELIGION

Sous couvert de "modernisation", le ministre atlantiste et libéral des Affaires étrangères de la France de Nicolas Sarkozy, Bernard Kouchner, vient de créer un "pôle religions" pour intégrer ces dernières dans sa réflexion "stratégique" sur le monde.. Dans la foulée contre-révolutionnaire de la "laïcité positive", de la "christianisation antirépublicaine de l'histoire de France", de la confusion gravissime entre sociétés d'origine chrétienne et Europe politique, entre Islam - aire de culture musulmane - et islam - confession... [Lire la suite]
21 janvier 2009

2 ANS APRES SEGOLENE ROYAL, LA GAUCHE ENTONNE LA MARSEILLAISE CONTRE LA SUPPRESSION SARKOZIENNE DE LEUR DROIT D'AMENDEMENT

La gauche jospinienne, postmoderne, postnationale, relativiste, communautariste et multiculturelle avait abandonné les symboles et les grands principes de la République, après les ultimes célébrations du bicentenaire de la Révolution française de 1989. La notion de patrie était galvaudée comme nationalisme et antieuropéisme, celle de république brocardée en républicanisme, la laïcité en un signe d'intolérance et d'anticléricalisme fanatique. Le drapeau français avait été abandonné à la droite puis à l'extrême-droite, la... [Lire la suite]