11 août 2010

SIGNEZ L'APPEL CITOYEN "NON A LA POLITIQUE DU PILORI !" CONTRE LES DERIVES ANTIREPUBLICAINES DU POUVOIR SARKOZYSTE

Si nous sommes encore officiellement en "République démocratique", la dérive prétotalitaire et xénophobe du régime sarkozyste est en marche... Cliquez sur l'image ci-dessous pour lire et signer en ligne l'appel citoyen condamnant cette grave involution : "Non à la politique du pilori !". SEGOLENE ROYAL "L'évacuation d'une église par la force ne pourrait se produire en Italie, soulignait le 24 août 1996, le journal Corriere, tandis que la Republica titrait, photo à une : Paris assaut contre une église. Quel humaniste n'aura pas... [Lire la suite]
06 février 2010

NINA SIMONE : CITOYENNE RESISTANTE A LA SEGREGATION ET A LA GUERRE DU VIETNAM, ELLE REFUSA DE PAYER SES IMPOTS

En notre période de dépolitisation aigüe, de xénophobie ambiante, de consom-munication de masse, d'individualisme négatif, de règne des empereurs d'argent : rappelons-nous la voie tracée par Nina Simone, exilée dans la France accueillante d'alors... HONORE DE BALZAC "Les exilés de tous les pays ont bien raison de tendre vers la France, comme le font les âmes du purgatoire vers le paradis. Quelle nation que celle où il se trouve des secours, des coeurs généreux partout!" Honoré de Balzac, La Cousine Bette . . . PAUL BENKIMOUN ... [Lire la suite]
15 novembre 2009

L'IDENTITE NATIONALE DE LA FRANCE SELON FRANCOIS MITTERRAND ET SEGOLENE ROYAL, A L'ATTENTION DE NICOLAS SARKOZY

On n'osera pas ici faire le parallèle entre François Mitterrand, président de la République durant 14 ans, et l'ancien maire de Neuilly-sur-Seine aujourd'hui assis sur les mêmes fauteuils, locataire du même palais de l'Elysée. Il est cependant piquant de noter que la conception mitterrandienne de la cohésion nationale était à l'opposé de celle de Nicolas Sarkozy... Il est aussi intéressant de noter combien la conception ségoléniste de l'identité nationale, et sa relation avec l'immigration s'inscrit elle aussi dans la filiation... [Lire la suite]
21 janvier 2009

2 ANS APRES SEGOLENE ROYAL, LA GAUCHE ENTONNE LA MARSEILLAISE CONTRE LA SUPPRESSION SARKOZIENNE DE LEUR DROIT D'AMENDEMENT

La gauche jospinienne, postmoderne, postnationale, relativiste, communautariste et multiculturelle avait abandonné les symboles et les grands principes de la République, après les ultimes célébrations du bicentenaire de la Révolution française de 1989. La notion de patrie était galvaudée comme nationalisme et antieuropéisme, celle de république brocardée en républicanisme, la laïcité en un signe d'intolérance et d'anticléricalisme fanatique. Le drapeau français avait été abandonné à la droite puis à l'extrême-droite, la... [Lire la suite]
15 janvier 2009

PETITION DE LA LDH : "GAZA : REFUSONS TOUTE INSTRUMENTALISATION COMMUNAUTAIRE", ROYAL POUR UNE IDENTITE NATIONALE D'AVENIR !

Plus qu'une soi-disant "importation du conflit israélo-palestinien" en France, les attaques de lieux de culte israélite, les agressions de citoyens de confession et de culture isréalites tout autant que celles de citoyens de culture magrhébine, les slogans haineux lors de manifestations lancées pour la paix au Proche-Orient : tous ces faits ne sont que des répétitions de ce qui se trame sur le territoire de la République française depuis la guerre du Golfe. Répétitions d'actes d'individus dont "l'identité" s'est enfermée dans une... [Lire la suite]
11 juin 2008

LES LANGUES REGIONALES ENTRENT DANS LA CONSTITUTION AU RISQUE DE L'EXPLOSION DE LA REPUBLIQUE

L'Assemblée nationale a donc voté le 22 mai, à la quasi-unanimité, un amendement qui enterre le principe d'unité linguistique, non pas de la France, mais de la République. Dans une confusion entre Constitution et loi, entre République, Etat et nation, désormais coutumière, celui-ci prévoit que "les langues régionales appartiennent au patrimoine de la nation", ce que maintes lois et circulaires reconnaissent déjà. Le président UMP de la commission des lois a décidé d'inscrire cet amendement dans l'article 1 de la Constitution,... [Lire la suite]
07 février 2008

RAMA YADE, SYMBOLE DU REGNE DE L'OPPORTUNISME ET DU CYNISME ANTI-REPUBLICAINS SOUS SARKOZY

Symbole de l'"ouverture-imposture" pratiquée par le "très-chrétien" président Nicolas Sarkozy, Rama Yade ne s'était pas cachée d'avoir rejoint le candidat qu'il était, non pas au nom de l'intérêt supposé général, mais pour une seule et unique raison: la défense de la "discrimination positive raciale". Mesure contraire à la Constitution de la Ve République comme à la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 -dont elle a été paradoxalement nommée secrétaire d'Etat (sic). Comble de l'immoralisme ou de la vacuité politique... [Lire la suite]
05 novembre 2007

LE RETOUR DE LA RACE DANS LA FRANCE DE M. SARKOZY: LE SCANDALE DES STATISTIQUES ETHNIQUES: SEGOLENE ROYAL DIT NON.

Passé inaperçu, l'article 63 de la loi Hortefeux sur l'immigration, votée récemment avec le recours aux tests ADN dans le cadre du regroupement familial, introduit le droit à la collecte de statistiques raciales, dites "ethniques", mais en fait fondées sur la "couleur de la peau". Des Français, par le biais de cet amendement traitant de l'immigration, pourront être catégorisés en fonction de leur "race". Sous des prétextes angéliques: "mesurer la diversité" pour lutter contre les discriminations, on passe de la République -de la res... [Lire la suite]
26 juin 2007

UNE COMMUNAUTARISTE SECRETAIRE D'ETAT AUX DROITS DE L'HOMME?

L’ancien maire de Neuilly-sur-Seine et actuel président de la République française a donc, après les législatives, mis une touche finale au gouvernement d’ouverture et de parité qu’il appelait de ses vœux. Des élus, des femmes, des jeunes et des personnes reflétant la diversité, des gens de couleur, eût-on dit en d’autres temps, en font partie.     Parmi eux, Rama Yade, d’origine sénégalaise, a été nommée secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères et aux droits de l’homme. Nomination très médiatisée mais qui ne va pas sans... [Lire la suite]
11 mai 2007

LA FRANCE FUT UN PAYS D'ACCUEIL, M. SARKOZY ET SEGOLENE ROYAL REFUSE TOUTE NOTION D'IMMIGRATION SUBIE.

L'"immigration choisie" ou le tri sélectif des humains aux portes de l'entreprise "France"... Un reniement de tous les principes fondamentaux de la République, une adoption des thèses xénophobes de l'extrême-droite, dont Ségolène Royal estime tout simplement qu'elle est indigne de notre pays, de son histoire comme de la réalité des faits. HONORE DE BALZAC "Les exilés de tous les pays ont bien raison de tendre vers la France, comme le font les âmes du purgatoire vers le paradis. Quelle nation que celle où il se trouve des secours,... [Lire la suite]