"La France a à sa tête des gens qui n'aiment pas l'Etat mais prétendent le réformer", disait en quelque sorte, il y a peu, Ségolène Royal, à propos du clan Sarkozy au pouvoir.


Ségolène Royal: "je veux que le peuple bouge" par segolene-royal

Nous l'avons déjà vu dès son élection, l'ancien maire de Neuilly-sur-Seine est en passe de détruire concrètement les services publics et la fonction publique, de la Santé, de la Justice, de l'Education et aujourd'hui de la Poste.

Et nonobstant son inculture, une républiquesans services publics n'en est plus une... Elle n'est plus, laissée au tout-économico-financier, qu'une oligarchie de rentiers avec sa société de masse de consom-munication comme idéal et ses inégalités croissantes.

Elle n'est plus, il faut le souligner aussi capable de relier - de leg ou loi - les citoyens entre eux, elle les dresse les uns contres les autres dans une compétition inepte...

La destruction du service public postal, son démantèlement avant sa privatisation en sont les illustrations les plus concrètes qui soient.

ANTOINE DE SAINT-EXUPERY

"Il faut créer des liens entre les hommes."

"Nous sommes solidaires, emportés par la même planète, équipages d'un même navire. Et s'il est bon qu'elles s'opposent pour favoriser des synthèses nouvelles, il est monstrueux qu'elles s'entre-dévorent."

Terre_des_hommes_de_Antoine_de_Saint_Exup_ryAntoine de Saint-Exupéry

Terre des hommes

.

.

.

SEGOLENE ROYAL

"Je ne vois absolument aucune raison qui pourrait conduire à privatiser La Poste [...]. La Poste est désormais dotée d'un statut de quasi-entreprise publique [...]. Ses comptes sont équilibrés. Je ne vois pas en quoi une privatisation améliorerait le service rendu à l'usager (individus ou entreprises), bien au contraire. Les Français sont attachés à l'universalité du service public : une lettre en un colis doivent pouvoir atteindre leur destinataire, au même prix, quel que soit leur lieu de résidence. La lettre, le journal auquel on est abonné ne doivent pas coûter plus cher s'ils sont destinés à une personne habitant dans une partie isolée du territoire ou dans le centre de Paris. La privatisation au bénéfice de sociétés dont l'objectif ne pourrait être que le profit représenterait une pression permanente à la suppression du service universel. En outre, la Poste est aussi une banque ; elle est même la banque des pauvres. Comment imaginer qu'elle le resterait, une fois privatisée?

Maintenant_de_S_gol_ne_Royal_avec_Marie_Fran_oise_ColombaniSégolène Royal,

Maintenant,

Ségolène Royal répond à Marie-François Colombani

.

.

 

La_poste_Art_d_co_de_Charenton_le_PontOn ne le sait que trop, sans communication, la liberté d'opinion et d'information - qu'elle soient d'ordre privé, intime ou même publique - n'ont plus aucun sens aujourd'hui.

La mobilité des êtres humains, des familles ou des individus, dans un même pays ou à l'étranger est la règle pour beaucoup.

Pourtant la sédentarité des autres - ceux qui n'ont pas les moyens de bouger - ne devrait jamais, dans une RépubliqueEcusson_de_la_poste_Grangier___Dijon une et indivisible, dans une société où le mot égalité aurait encore un sens, se muer en isolement.

Dans la cité, les lieux de convivialité qu'étaient les grands services publics de proximité, tout simplement ces beaux bâtiments aux styles variés qui humanisaient la ville : ce patrimoine beau et fédérateur, ce tissu urbain, clef du vivre-ensemble : tout cela sera vendu aux banques...

Et qu'est-ce encore qu'un village sans son bureau de poste, sans "son" facteur?

Reliefs_de_la_poste_du_1er_mai___Dijon   La_grande_poste_de_Saint_Germain_en_Laye  Nymphes_sur_la_fa_ade_la_poste_du_1er_mai___Dijon

Un_espace_public_devant_la_poste_Grangier___Dijon   La_fa_ade_de_la_poste_Grangier___Dijon

C'est ce qui se prépare et notamment pour les plus démunis, avec la préparation, par coupes claires dans la masse salariale et fermetures démultipliées de bureaux postaux, de la privatisation du service public postal :

  • mise en concurrence de tous les services postaux jusqu'au prix d'acheminement des courriers

  • désertification et fermeture des bureaux de poste dans les zones "non rentables"

Un_bureau_de_poste_ferm__dans_un_village_du_Gard

  • isolement de populations entières

  • soumission de la notion de service public universel à la loi financière

  • stress, déshumanisation au travail et indexation des tâches des employés de la Poste aux impératifs de compétitivité : adaptation à la croissance comme le préconisait la commission Attali, composée notamment de psychiatres

  • fin de la présence humaine auprès des populations ayant des difficultés, guichetiers et facteurs

La_poste___l__poque_des_PTT___Paris

  • instauration de l'inégalité devant le droit à la libre communication.

Idéaliste, Saint-Exupéry, pilote de l'Aéropostale, ajoutait à tout cela cette dimension supplémentaire qu'est le décloisonnement des pays, des cultures, des hommes... Il s'agissait d'un idéal humaniste et non d'une question d'argent...

L'histoire de l'acheminement des courriers ou des messages télégraphiques, des messages, de l'Antiquité à nos jours en témoigne amplement.


Histoire du courrier et de la poste ... par Edilarge

Existe-t-il encore des précurseurs de cette envergure aujourd'hui où le commerce et la finance sont devenus les mamelles de notre civilisation décadente?

Alors oui, les employés de la Poste doivent faire grève, les citoyens humanistes de tous bords les soutenir et pétitionner.

Sans quoi l'on appliquera au service public de la poste, l'adage libre-échangiste et anti-humaniste de Napoléon III : "la liberté commerciale engendrera toutes les autres"... Sarkozysme avant l'heure...

Vous pouvez lire et signez en ligne les pétitions :

-Non à la privatisation, Pas touche à la Poste !

http://www.pastouchealaposte.ras.eu.org/

_________

- Non à la privatisation de la Poste, pétition lancée par MRC, PC, PRG, PCF

http://www.humanite.fr/La-petition-lancee-par-les-partis-de-gauche