Le blog de la Secrétaire d'Etat à la banlieue de M. Sarkozy, Mme Amara, témoigne emblématiquement de la stratégie politique de l'ancien maire de Neuilly-sur-Seine: la société est divisée en "communautés-marchés" et la politique ne doit plus consister dans le service de la "chose publique" mais dans la satisfaction, même virtuelle, de chacun de ces "marchés". A Mme Amara celui des dits "jeunes de banlieue"...

 

LEO STRAUSS

                               "Tandis que le noyau de la démocratie libérale est  l'individu doté de conscience, le noyau de l'égalitarisme permissif est l'individu avec ses besoins pressants [...].

[Le concept de culture] désignait "la" culture de l'esprit humain. [...]

Que veut donc dire aujourd'hui le mot culture?

En anthropologie et dans certaines parties de la sociologie, le mot "culture" est toujours, bien entendu, employé au pluriel, et de telle manière que vous avez une culture des banlieues, une culture des bandes de jeunes, non délinquants et même délinquants."

Nihilisme_et_politiqueLéo Strauss,

"La crise de notre temps"

in "Nihilisme et politique"

 

 

.

 

 

Mme Amara, récemment nommée secrétaire d’Etat chargée de la politique de la Ville par l’ancien maire de Neuilly-sur-Seine et actuel Président Sarkozy, vient d’ouvrir un blog sur le réseau de la radio "rap/hip Fadela_Amarahop" Skyrock -"1er sur le rap"- intitulé, "Pour ma ville", adapté et réservé aux seuls dénommés "jeunes des banlieues", à côté d’un blog plus officiel, destiné à la population normale (sic !). Pâle copie de la tant décriée méthode participative à la Royal, cette démarche pose quelques questions graves sur notre société, notre culture et même notre civilisation.

.

 

_____

 

 

skyrockLe choix du réseau Skyrock doit nous interpeller car cette radio véhicule depuis des années, à travers un rap ultra-commercial, tous les stéréotypes des banlieues dites difficiles, d'une supposée culture hip hop, d'une révolte permanente et prétendument partagée par tous. Le tout dans l’ignorance d’une part de la diversité qui marque la Ville et les banlieues, d’autre part dans l’oubli du fait que ces quartiers sont partie intégrante du territoire de la République et que leurs habitants doivent être considérés comme des citoyens à part entière et égale.Au risque d'identifier tous les jeunes de banlieue aux fanatiques d'un rap vulgaire et commercial, parfois machiste, homophobe et xénophobe... Il ne faudrait pas oublier que le réseau des blogs de Skyrock a été un vecteur efficace de propagation des violences qui ont secoué la France en 2005.... offrant aux incendiaires et aux casseurs un moyen de communication inouï!

 

 

 

Emeutes_2005_Toulouse

Les trop fameuses émeutes de 2005, ayant débouché sur un couvre-feu inédit depuis la guerre d'Algérie!

 

.

La question sous-jacente pourrait être posée comme suit: les "jeunes de banlieue" constituent-ils une population séparée, et, en conséquence, doivent-ils être l'objet d'une communication politique différenciée et d'une politique effective spécifique? Ou, au contraire tout ne doit-il pas être fait pour qu'ils soient enfin considérés comme des Français à part entière? Ce qui exigerait bien entendu des efforts immenses et une politique du long terme à l'inverse de celle qui est menée aujourd'hui...

 

______

 

 

Blog_de_Fadela_Amara

Le fameux blog, dont voici le lien: http://pourmaville.skyrock.com/1.html

 

.

.

 

 

En outre, le contenu même du blog, comme le ton utilisé par Mme Amara –tutoiement et langage pseudo-populaire- concordent étrangement avec ceux qu’emploient les grandes firmes publicitaires afin d’appâter des clients potentiels. Il faut leur plaire, leur ressembler, parler leur langage etc. Si l’on comprend l’efficacité de cesghetto méthodes marketing dans le domaine marchand, on peut craindre que politiquement celles-ci ne participent encore plus de la ghettoïsation des quartiers populaires. Le populisme de la publicité de masse accède ainsi au niveau le plus haut de l’Etat. Et de l’Etat-spectacle on tombe tranquillement dans le caniveau de l’Etat-marketing. Comme si l’image seule pouvait remplacer une réelle politique –à savoir celle de notre hyper-président.

 

.

_____

 

 

DDHSi l’utilisation de la toile peut être politiquement enrichissante, elle devrait toujours être régie par le souci du primat de la "chose publique", par celui de l’unité de la République et de ses territoires, enfin par l’élévation du débat et non par son adaptation aux besoins et aux demandes débridées d’une population stigmatisée –même subrepticement-, ici les dits "jeunes de banlieue".

 

 

______

 

 

L’absence dans ce blog, destiné à la jeunesse supposée des banlieues, de toute pédagogie civique relative à la nature de la mission de la Secrétaire d’Etat et à ses moyens d’action, l’absence de toute définition de ce qu’est la politique de la Ville, les confusions entre ville, quartier, banlieue, équipements collectifs et commerciaux, l’usage de la langue orale, la confusion entre citoyens et simples résidents –on ne vote qu’à 18 ans !- font de cet outil une caricature d’exercice démocratique d’une démagogie inégalée.

 

Uz_s__cour_de_l_H_tel_de_Ville__juillet_2005

 

 

La cour de l'Hôtel de Ville d'Uzès, dans le Gard, siège du pouvoir municipal et l'un des

lieux clefs de la mise en oeuvre des politiques de la Ville, totalement absents du blog de la Secrétaire d'Etat

 

______

 

 

Enfin, beaucoup des commentaires déposés sur ce blog par ses visiteurs sont édifiants :

            

-extrême jeunesse du public et brouillage générationnel

-textes truffés de fautes d’orthographes non corrigées et publiés telles quelles alors que l'illettrisme et l'analphabétisme sont des fléaux sociaux!

-demandes plus ludiques les unes que les autres à cent mille lieues de toute politique de la ville

-confusion sur la nature du blog et de son auteur –Mme Amara jouant le tutoiement, l’amitié et allant jusqu’à demander aux bloggeurs d’imaginer leur "quartier rêvé"

-alimentation du mythe de la télocratie –le pouvoir politique peut réaliser tous vos désirs etc.

.

Jugez-en par vous-mêmes, cliquez sur : http://pourmaville.skyrock.com/1.html...

 

 

_____

 

 

De tout cela ne peut que découler une vision complètement folle de la politique de la Ville et un abaissementAppel_du_18_juin supplémentaire de la politique en général. Comme le disait en son temps Léo Strauss, la crise de la démocratie libérale, mais nous pourrions ajouter, l’enterrement de la République, commence lorsque prévalent les "besoins pressants" de l’individu, pente dont le blog de Mme Amara fournit un exemple effrayant. De même la culture politique se délite dès lors qu’on considère que les populations vivent séparément, parlent leur langage propre et partagent une culture fermée sur elle-même, ce dont témoigne on ne peut plus l’entreprise ridicule et irresponsable de la nouvelle Secrétaire d’Etat à la politique de la Ville…

 

 

"A tous les Français"....

.

 

europe1_pub_1

Une nouvelle classe politique, enfin "adaptée" aux "réalités" de notre société...? Non ceci n'était qu'une publicité!

.

_________

 

.

 

 

 

Où s’arrêteront donc la démagogie et la dépolitisation de la République française ? Telle pourrait être la question à poser à notre actuel chef de l’Etat…