La "racaille" - que fustige Nicolas Sarkozy - et la société ultra-libérale - qu'incarne Nicolas Sarkozy - partagent en fait au moins une même "valeur": "faire du fric et consommer à tout prix"... "Etre le plus fort et imposer la loi du plus fort".

Raillée pour ses prises de position sur la violence de notre société de consom-munication de masse - via la télévision ou encore les jeux vidéos -, Ségolène Royal avait vu juste.


Ségolène Royal invitée de Midi, Antenne 2
envoyé par Mau04. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

 

 

JEAN BAUDRILLARD

"La société de consommation est, dans un même mouvement, une société de sollicitude et une société de répression, une société pacifiée et une société de violence.

[...]

Il n'y a pas de "besoin satisfait", c'est-à-dire quelque chose d'achevé, [...] il n'y a que du désir, et le désir est ambivalent. [...]

La violence en société d'abondance [...], radicalement différente de celle qu'engendrent la pauvreté, la pénurie, l'exploitation - c'est l'émergence en acte de la négativité du désir, omise, occultée, censurée par la positivité totale du besoin".

La_soci_t__de_consommation_de_Jean_BaudrillardJean Baudrillard,

La société de consommation

 

 

.

.

.

SEGOLENE ROYAL

"La même idéologie [de lutte pour la survie] sous-tend le dessin animé japonais le plus vendu et le plus regardé, Dragoon Ball; qui entraîne un chiffre d'affaires considérable sur les produits dérivés.

La manifestation de la force physique en est le seul objectif, et sans aucune raison [...]. Le tout sans aucun humour.

C'est l'apologie de la violence brute, de la violence comme seul moyen de triompher (le faible ne gagne jamais, pas même par la ruse).

L'individualisme y est absolu et se conjugue avec la fascination pour la mort, la laideur, la souffrance infligée.

[...]

Pas un arbre, pas une fleur. Le monde proposé est bétonné, métallisé, déshumanisé. Un monde totalitaire. Et cela plaît. A la folie.

[...]

Cette idéologie, lentement et profondément instillée dès le plus jeune âge, est-elle anodine? Les enfants font-ils d'eux-mêmes la part des choses? Si l'on était certain qu'une parole d'adulte vienne relativiser l'impact de l'image, cela rassurerait. Mais on sait bien que la télévision est devenue la première gardienne de la solitude des jeunes, et qu'ils s'y abreuvent de la culture matérialiste et brutale qui imprègne toute la société."

La_v_rit__d_une_femme_de_S_gol_ne_RoyalSégolène Royal,

La vérité d'une femme

.

.

.

 

 

FRANCOISE DOLTO

"Même actuellement, bien que nous ne soyons plus dans ces prégnances de danger (par exemple le risque de mourir, de ne pas satisfaire le besoin de nourriture), nous sommes encore habités par une angoisse qui fait que tout être humain peut être notre ennemi sans merci."

"N'ayant plus de raison d'être aussi dangereux les uns pour les autres, nous continuons d'avoir en nous cette agressivité dangereuse dans les pulsions refoulées.

D'où l'impératif des sublimations de ces pulsions dans la culture, sinon nous reviendrions au meurtre fratricide."

"La Guerre du Feu, c'est l'enfance symbolique de l'humanité. Tous les enfants commencent par agresser ; tous. Ceux qui persistent adultes sont des individus qui n'ont pas eu la possibilité de sublimer dans des activités créatrices et licites ces pulsions agressives."

La_cause_des_enfants_de_Fran_oise_DoltoFrançoise Dolto,

La cause des enfants

.

.

 

.


Last Action Hero (1993) - Trailer -
envoyé par Sebmagic. - Court métrage, documentaire et bande annonce.

On aurait tort d'oublier que c'est l'ancien ministre de l'Intérieur, M. Sarkozy, qui a été élu président de la République le 6 mai 2007. Et ce en ayant instrumentalisé tous les faits divers possibles, et au premier chef, les violences survenues à la gare du Nord, fin mars 2007.


Emeutes Paris gare du nord
envoyé par m1ke. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

Il ne faudrait pas oublier non plus que les sondages basculèrent définitivement en faveur de M. Sarkozy après ces incidents de la gare du Nord, et après que celui-ci eut accusé la gauche, et la candidate socialiste, Mme Royal, d'être les complices des délinquants, "du côté des fraudeurs" - sur LCI le 1er avril 2007. Accusation dont elle était obligée de se défendre sur France 3 :

Ségolène Royal au 19/20 sur France 3
Vidéo envoyée par omar95

 

 

Ségolène Royal se défendant des accusations de Nicolas Sarkozy selon lesquelles elle serait la "complice des fraudeurs"


 

Malheureusement, M. Sarkozy ne parle jamais des causes ni du contexte social et culturel qui pourraient favoriser une violence endémique entre une partie de la jeunesse et les représentants de l'Etat.

Il préfère accuser la gauche d'être la seule responsable de cet état de fait sans autre forme d'analyse.

Pourtant, Ségolène Royal, rompant avec un certain "angélisme" de la gauche jospinienne, avait tenté et réussi à mobiliser, à responsabiliser et à redonner de l'espoir aux jeunes des banlieues oubliées de France, comme à Bondy.

Segolene - Pacte de Bondy
Vidéo envoyée par segolene-royal

Et pour cause. Si les explications sociales ou économiques - excuses parfois - des violences urbaines semblent être incomplètes, il faut s'attaquer aux causes "culturelles" de cette hyper-violence et même oser se demander comment notre civilisation peut générer une telle culture de la violence.


Il faut aussi une volonté politique de fer et une conviction féroce, telles celles manifestées en début de campagne par Ségolène Royal, pour comprendre les effets dévastateurs de cette dernière.

Le serment de Royal
Vidéo envoyée par Airainlegacy

______

Une société de consommation qui promeut, à la télévision ou à la radio, dans les séries, les films, les chansons comme les émissions de jeux ou de "télé-réalité" qu'elles diffusent, des discours machistes, sexistes, homophobes, hyper individualistes, le culte du plus fort -tout cela dans le but de gagner des parts de marché et de "faire de l'argent" - n'a-t-elle pas sa part de responsabilité?

______

get_rich_or_die_tryin_ver3

 

R_ussir_ou_mourir

 

Affiches d'un film dont le héros est le rappeur américain 50 cent, au titre et au visuel évocateurs: histoire d'un jeune noir emlématique d'une société états-unienne dont les dérives ultra libérales et le culte suprême de l'argent produisent d'une part une pauvreté, un chaos familial et psychologique parfois irrémédiables, d'autre part des criminels en puissance n'entrevoyant d'autre moyen de "s'en sortir" que de basculer dans la délinquance la plus dure

______

A cet égard, l'étude de certains textes de rap comme de certains clips vidéo hip hop est éloquente. Les valeurs et les images qui dominent sont précisément celles de l'ultra libéralisme: l'argent facile, le "tout consommable" -les femmes notamment-, la compétition à tout prix, la "réussite par le fric" etc. Quelle vision du monde pour la jeunesse!

 

Si l'on veut comprendre la violence endémique des sociétés riches, il faut d'urgence relire le sociologue Baudrillard, qui avait entrevu le lien serré entre les "valeurs" de la "société de consommation" et la "violence gratuite" de ceux à qui l'on ne cesse de dire que le "sens de la vie" est de posséder toujours plus, de consommer et de gagner sans scrupules, de satisfaire leurs désirs sans limites.

 

A mettre en valeur et à vendre les idéaux de compétition, le culte du plus fort, le mépris pour les plus faibles, l'égoïsme des intérêts particuliers, à dévaloriser le rôle de l'Etat et le souci de la cohésion sociale, la société ultra libérale produit et produira toujours plus de délinquants enfermés dans un "univers culturel "où selon la formule du philosophe Hobbes, "l'homme est un loup pour l'homme".


extr "Biohunter" (attention ... contenu violent)
envoyé par le_canard_vexe. - Regardez des web séries et des films.

.

 


Dbz american
envoyé par SonVegetto. - Découvrez plus de vidéos créatives.

Contrairement à ce qu'affirme M. Sarkozy, la violence est consubstantielle de la société ultra libérale. Et le discours ultra répressif comme la répression -qui ont fait la victoire de M. Sarkozy-, ne sont que l'arbre qui masque la forêt, que des non solutions à court terme -qui poseront d'ailleurs vite la question de la surpopulation carcérale.

 

Il serait malheureux de basculer dans la société ultra libérale voulue par M. Sarkozy, laquelle, comme le prouvent les exemples britanniques ou états-uniens, nous enfermerait dans le cycle infernal de la violence de masse et de la répression quotidienne. C'était déjà la voie catastrophique qu'avait empruntée le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy... Avec les résultats que l'on connut...

Karcher
Vidéo envoyée par Schumi93120

______

Pour finir, et en attendant que la gauche rénovée dénonce la violence inhérente au modèle de société ultra-libérale, méditons cette conviction de l'ancien président de la République française, pour qui la paix civile et la cohésion nationale étaient indissolublement liées à l'harmonie sociale :

 

 

 

 

 

 

 

En 1988, se présentant à nouveau à la présidentielle, M. Mitterrand rappelait le lien entre paix civile et harmonie sociale

_________

Le programme Sarkozy, c'est la production de futurs délinquants, RDV est donné dans 5 ans. Précisément sur ce thème de la violence...

A ne voir en la violence qu'un appel à plus de répression, à l'instrumentaliser en pleine campagne présidentielle, l'incompétent ancien ministre de l'Intérieur paraît bien mal placé désormais pour régler ce qui est en fait un problème de civilisation : celle de la violence généralisée qu'il promeut aujourd'hui.